COMMUNAUTÉ

  • Accueil >
  • Recherche >
  • Sclérose en plaques : une découverte de l'Inserm o...

RECHERCHE | publié le, 17/07/13

10 réactions

trait

Sclérose en plaques : une découverte de l'Inserm ouvre la voie à la réparation de la myéline

L’équipe de recherche dirigée par Brahim Nait Oumesmar, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche du cerveau et de la moelle épinière a identifié une nouvelle molécule de synthèse capable de stimuler la réparation des lésions de la myéline dans

L’équipe de recherche dirigée par Brahim Nait Oumesmar, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche du cerveau et de la moelle épinière a identifié une nouvelle molécule de synthèse capable de stimuler la réparation des lésions de la myéline dans des modèles expérimentaux de la sclérose en plaques.



Des chercheurs de l'Inserm, dirigés par Brahim Nait Oumesmar, en coopération avec l’Université du Luxembourg, ont montré qu'il était possible de régénérer la myéline détruite par la sclérose en plaques.

La sclérose en plaques se manifeste par un processus inflammatoire croissant et irréversible qui touche le cerveau et la moelle épinière. Cette pathologie, qui s'apparente à une maladie auto-immune, constitue la cause la plus fréquente d’invalidité neurologique chez le jeune adulte.

Concrètement, la sclérose en plaques provoque une destruction progressive des gaines de myéline qui entourent les neurones et qui facilitent le transport des informations.

Cette maladie complexe est sans doute provoquée par l'effet conjugué de nombreux facteurs dont les traitements reposent sur une régulation du système immunitaire à l'aide d'une panoplie de plus en plus large d'anticorps qui vont agir sur des voies de signalisation spécifiques. Malheureusement, ces thérapies, même si elles permettent de réduire l'intensité et la fréquence des crises, n'ont pas d'effet sur la destruction des gaines de myéline. Il est donc capital de découvrir de nouvelles voies thérapeutiques permettant de régénérer la myéline et de s'attaquer aux causes mêmes de la sclérose en plaques.

L’équipe de recherche dirigée par Brahim Nait Oumesmar, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche du cerveau et de la moelle épinière (CRICM) en collaboration avec l’Université du Luxembourg, a identifié une nouvelle molécule de synthèse capable de stimuler la réparation des lésions de la myéline dans des modèles expérimentaux de la sclérose en plaques. Cette molécule de synthèse, baptisée TFA-12, est issue d’un dérivé de la vitamine E .

Cette étude a montré que cette molécule permettait simultanément de réduire l'apparition de lésions inflammatoires et restaurer la production de myéline.

Processus démyélinisation dans la sclérose en plaques

sep

La TFA-12 semble en effet stimuler la régénération des oligodendrocytes, un type de cellules à l’origine de la synthèse de myéline dans le système nerveux central. Ces travaux ouvrent donc une nouvelle voie thérapeutique qui pourrait permettre à terme une véritable réparation des lésions neuronales provoquées par la sclérose en plaques.



© Handicap Infos - source : communiqué de presse

Les réactions des abonnés  :

misa
13/08/2013 13:32:20
J'espère que comme tu dis Laurent cette étude ira à son terme sinon tous les espoirs que nous avons seront anéantis pour ce qui est de mon neurologue à part essayer de me faire prendre de l'interféron, du copaxone ou ce genre de chose il ne m'a jamais proposé autre chose car selon lui les autres traitements comme le tisabri n'est pas fait pour moi car je ne suis pas "assez malade", je rêve !! alors que d'autres seraient "trop malade" el là c'est vraiment n'importe quoi. Bref, je sais que ça va prendre beaucoup de temps et il n'y a pas de raisons pour que ce traitement ne me convienne pas. Comme tu dis à suivre :)


laurent75
13/08/2013 12:20:18
Il faut être patient et attendre de voir si cette étude ira à son terme. Les chercheurs doivent passer du modèle expérimental à l'homme et il est fort probable que ça prenne beaucoup de temps (entre 5 et 10 ans à mon avis), avant de passer à un médicament qui fonctionne chez l'homme. Le neurologue qui te suit évaluera si ce traitement peut te convenir misa. Si un médicament est mis au point ça fera sans doute beaucoup de bruit... Ce sera une première de régénérer la myéline et de s'attaquer directement aux causes du handicap dans la sclérose en plaques (la dégénérescence de la myéline) ! A suivre ;-)


misa
12/08/2013 18:21:31
Je voudrais faire une autre remarque, je viens d'aller sur le site de l'arsep et je suis intriguée à savoir : Les personnes qui n'ont aucun traitement (comme moi par exemple) pourront-elles prétendre à cette molécule ? et sera t-elle associée à d'autre médicaments (comme le bétaféron) ou non ? et comme elle est issue d'un dérivé de la vitamine E, pourquoi ne pas commencer par ça ça ne pourra pas nous faire de mal de toute façon. misa (isami)


isami
12/08/2013 17:48:16
Merci flag d'être d'accord avec moi et je suis contente de ne pas être la seule à me poser cette question qui, à mon sens est très importante. Pour moi cette information aurait due être beaucoup plus largement diffusée via la télévision, pourquoi pas ? Je suppose que beaucoup de personnes (handicapées ou non) ne vont pas sur le site d' handicapinfo ou arsep et ne sont donc pas informées et je trouve cela déplorant. Je me demande aussi comment seront organisés les tests et je suis prête à y participer bien sure, maintenant espérons que quelqu'un réponde à nos questions (et vite !).


Flag
12/08/2013 17:23:22
Je te rejoins isama sur le pourquoi de la faible diffusion de cette super nouvelle pour nous. Pourquoi personne n'en parle sauf handicapinfo et arsep? Comment seront organises les tests et que faire pour y participer


isami
02/08/2013 17:13:48
Ce sur je veux dire est que la nouvelle qu'une molécule permettant de régénérer la myéline (TFA-12) n'a été révélé que par handicapinfos, personne d'autre n'en n'a parlé pourquoi ? à nous de faire des recherches (ce que j'ai fais bien sure). Nous ne savons pas non plus qui pourra y prétendre, ce sont autant de questions que je me pose et en fait j'ai peur de trop espérer.


laurent75
02/08/2013 07:38:02
En fait, il s'agit d'une étude menée par les scientifiques de l'ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière) basé à l’hôpital de la pitié salpêtrière. Le bâtiment est sorti de terre depuis peu. L’objectif scientifique de l’ICM est de comprendre les causes et les mécanismes des grandes pathologies du système nerveux, et de proposer des traitements nouveaux et spécifiques dans une perspective à court terme. L’ICM c’est 450 chercheurs et techniciens triés sur le volet parmi la crème des chercheurs à l'international. Il ne reste donc plus qu'à espérer qu'avec de tels moyens techniques et humains la voie de la réparation de la myéline trouve une issue rapide et fiable ! ;-)


misa
01/08/2013 20:01:35
Je suis isami j'ai changé de pseudo et d'adresse mail pour pouvoir aller sur le forum car avant je ne pouvais pas. Je voulais remercier Laurent d'être d'accord avec moi,tu as raison quand tu dis qu'il faut que les chercheurs trouvent rapidement une solution thérapeutique qui fonctionne chez l'homme. Depuis que j'ai lu la nouvelle je n'arrête pas d'y penser mais j'ai beau me rencarder à droite et à gauche je ne trouve rien, personne n'en parle alors de là à savoir quand cette fameuse molécule sera sur le "marché" c'est un vrai mystère. Espérons qu'ils n'attendent pas une décennie alors comme tu dis Laurent : à suivre...


laurent75
25/07/2013 09:40:21
Je suis d'accord avec isami, cette nouvelle voie de recherche ouvre des perspectives très prometteuses pour un grand nombre de malades touchés par la SEP et ayant un handicap. Il ne reste plus qu'à espérer que les chercheurs trouvent rapidement une solution thérapeutique qui fonctionne chez l'homme. Ce serait, dans ce cas, une véritable révolution dans le combat contre la sclérose en plaques ! A suivre donc ...


isami
24/07/2013 23:43:24
Ce serait vraiment formidable, une renaissance, c'est un immense espoir pour les personnes atteintes de Sclérose en plaque, moi même qui ai cette maladie invalidante qui gâche ma vie jours après jours j'espère vivement qu'on me donnera cette molécule et je souhaite remarcher et vivre ma vie comme une personne normale, sans aucun handicap. Merci à Mr Brahim Nait Oumesmar qui a fait cette découverte !


SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel