COMMUNAUTÉ

  • Accueil >
  • Evénements >
  • Ressources des personnes en situation de handicap, Emploi, Logem...

PRÉCARITÉ  |  article publié le, 02/07/18

0 réaction

trait

Ressources des personnes en situation de handicap, Emploi, Logement : APF France handicap réveille la majorité

Ressources, objectif : zéro personne en situation de handicap sous le seuil de pauvreté (1 015€ / mois).

Ressources, objectif : zéro personne en situation de handicap sous le seuil de pauvreté (1 015€ / mois).



Alors que plus d’un million de personnes en situation de handicap vivent sous le seuil de pauvreté, APF France handicap Haute-Garonne se mobilise pour dénoncer la précarité dans laquelle ces personnes continuent de vivre. Loin de progresser, les ressources des personnes en situation de handicap ont été dégradées ces derniers mois pour nombre d’entre elles : la revalorisation annoncée de l’AAH (allocation adulte handicapé) ne concerne pas l’ensemble des bénéficiaires et n’interviendra que fin 2019 ; les personnes en emploi titulaires d’une pension d’invalidité perdent la prime d’activité et les bénéficiaires de pension d’invalidité sont impactés par la hausse de la CSG. Afin qu’aucune personne en situation de handicap ne vive plus sous le seuil de pauvreté, l'association appelle à la création d’un revenu individuel d’existence.

Une aggravation de la précarité des personnes en situation de handicap

Annoncée en septembre dernier par le gouvernement, la revalorisation de l’AAH à 900 € aurait dû être une avancée. Elle cache une réalité bien moins satisfaisante ; le gouvernement a, en effet, décidé de réduire le périmètre et le nombre des bénéficiaires. Ainsi de nombreuses personnes ne pourront pas bénéficier de cette augmentation :
Les allocataires de l’AAH vivant en couple ne bénéficieront pas d’augmentation de leur pouvoir d’achat, les nouveaux modes de calcul neutralisant la revalorisation. Sauf pour les couples qui sont tous deux en situation de handicap. Comment accepter que les choix de vie et sentimentaux soient ainsi limités ?

Les bénéficiaires du complément de ressources perdront jusqu’à 90 € par mois s’ils sont éligibles à la majoration pour la vie autonome, mais plus de 179 € s’ils ne le sont pas. Cette perte de pouvoir d’achat est inacceptable !

Les bénéficiaires de l’AAH ne sont pas les seuls à être impactés par ce recul du pouvoir d’achat, les titulaires de pensions d’invalidité sont également touchés durement par les décisions du gouvernement. A partir de juin, ils seront victimes de la suppression de la prime d’activité et subiront une perte de 158 € par mois en moyenne. A laquelle il faut ajouter, depuis le 1er janvier, la hausse de la CSG qui diminue un certain nombre de pensions de plusieurs dizaines d’euros par mois.

Logement, Projet de loi logement (ELAN) : les associations demandent le retrait de l'article 18 de la loi Elan

L’article 18 du projet de loi ELAN prévoit de passer de 100 % de logements accessibles à 90 % de logements évolutifs, avec un quota de 10 % de logements accessibles seulement. Depuis des mois, après des heures de discussions au sein du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), après plusieurs rencontres avec le Ministère de la Cohésion des territoires, et, enfin, à l'issue d'une ultime rencontre des Administrations avec des représentants du CNCPH et certaines associations -excluant de fait l’ensemble des acteurs engagés sur ces sujets depuis des dizaines d’années -le gouvernement n’a jamais pu définir de manière satisfaisante la notion de logement évolutif.

Par conséquent, les associations1 prennent acte de l'impossibilité pour le gouvernement de prendre en considération les attentes des citoyens âgés ou en situation de handicap en matière d'offre et de conception de logements. Aujourd'hui, sur 100 logements construits, 40 sont accessibles. Demain, avec la loi ELAN, sur 100 logements construits, seulement 4 seront accessibles... Les associations dénoncent cette situation et demandent le retrait de l'article 18 du projet de loi ELAN.

Emploi, ce gouvernement sera-t-il le premier à faire baisser le chômage des personnes en situation de handicap ?

30 ans après l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap, le chômage des personnes en situation de handicap est toujours préoccupant. Pire, la situation s’aggrave. Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est le double de celui de l’ensemble de la population et atteint 19%. 56 % des demandeurs d’emploi en situation de handicap le sont depuis plus d’un an.

APF France handicap réclame :

La réduction du taux de chômage des personnes en situation de handicap de 50 % ;

Une lutte sans merci contre les discriminations, les préjugés et la présomption d’inefficacité par la promotion de la diversité dans les entreprises ;

La sécurisation et la garantie des moyens d’action des fonds d’intervention privé et public pour l’emploi des personnes handicapées ;

Le soutien aux solutions de sécurisation des parcours, d’accès à l’emploi, d’évolution professionnelle, de maintien ou de retour à l’emploi ;

Le développement du nouveau dispositif "emploi accompagné" (dispositif d’appui auprès des salariés en situation de handicap et de leur employeur) ;

Le soutien au développement des entreprises adaptées.

© Handicap Infos - source : communiqué de presse

Haut de page ^
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page ^
pratique