Samedi 28 novembre 2020

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

DROIT | article publié le, 10/02/20 0 réaction 


Quinze ans après la loi handicap, Ladapt reste vigilante quant au « droit à l’emploi »

 
 

LADAPT a développé en région 9 dispositifs d’emploi accompagné tels que prévus par la loi Travail de 2016.

LADAPT a développé en région 9 dispositifs d’emploi accompagné tels que prévus par la loi Travail de 2016.

A la veille des quinzes ans de la loi du 11 février 2005 en faveur des personnes en situation de handicap, LADAPT continue de porter haut et fort le droit à l'emploi pour tous et la construction d’une société plus inclusive. L’association, qui vient de fêter ses 90 ans, fait de l'emploi pour les personnes en situation de handicap un enjeu de pleine citoyenneté et décline sur le terrain des actions concrètes.

La loi « pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » votée avec le soutien actif de l'association, le 11 février 2005, dite « loi handicap », a marqué un tournant pour les personnes en situation de handicap. Elle met en œuvre le principe nouveau du droit à compensation des conséquences du handicap et donne la priorité au travail en milieu ordinaire.

Et c’est notamment sur cette thématique que LADAPT a été sans relâche force de proposition en partant d’initiatives préexistantes comme par exemple les ESAT Hors-murs.

De l’accompagnement et de la sensibilisation en entreprise

> Depuis leur création 1998, les ESAT Hors-murs (établissements et services d’aide par le travail) constituent des passerelles entre le milieu protégé et le milieu ordinaire de travail et proposent un accompagnement individualisé aux travailleurs en situation de handicap pour leur permettre d’expérimenter le travail en milieu ordinaire et faciliter leur insertion professionnelle au sein d’une entreprise.

> L'association a par ailleurs développé en région 9 dispositifs d’emploi accompagné tels que prévus par la loi Travail de 2016.

> Des relations partenariales avec des entreprises ont été mises en place pour les soutenir sur la sensibilisation au handicap de leurs collaborateurs et la réalisation de formations. Des événements tels « Handi Mouv’ Emploi » et des Jobdating© (rencontres entre entreprises et candidats) sont aussi régulièrement organisés.

> L'association expérimente par ailleurs depuis plus de 10 ans le concept de l’apprentissage accompagné pour les plus jeunes et les jeunes adultes.

> L'association souhaite porter avec ses partenaires l’idée qu’il n’y a pas de « plafond de verre ». Ycompris en soutenant la démarche de création d’entreprises par des personnes en situation de handicap.

> L'association a mis en place des formations à distance et accompagnées au domicile des personnes afin de ne pas exclure ceux pour qui les déplacements ne sont pas possibles. Se sont également créées dans le même temps des formations en milieu ordinaire.

> L’association travaille régulièrement avec les entreprises pour améliorer le contenu et l’offre des formations de ses centres de réadaptation professionnelle. L’enjeu est notamment de rendre l’accès possible à des métiers à ce jour peu « fréquentés » par des personnes en situation de handicap (aéronautique, cinéma et arts du spectacle vivant...).

> Enfin, L'association, à l’origine de la Semaine pour l’emploi des personnes en situation de handicap, lui a donné une dimension européenne. L’événement qui a lieu traditionnellement en novembre s’appelle désormais Semaine Européenne pour l’emploi des personnes en situation de handicap. Elle est organisée en coopération avec l’Agefiph et le FIPHFP et avec le soutien du secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées. Un congrès sera d’ailleurs organisé, en 2020, avec plusieurs partenaires européens sur les bonnes pratiques pour « organiser sa semaine Européenne pour l’emploi » dans d’autres pays d’Europe.

Toutes ces actions sont le fruit d’une politique associative pérenne orientée vers une plus grande équité d’accès aux droits pour tous et vers une société plus inclusive où chacun peut trouver sa place dans la cité, travailler et vivre pleinement sa citoyenneté.

© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème