COMMUNAUTÉ

  • Accueil >
  • Evénements >
  • Handicap : lettre ouverte à Emmanuel Macron sur la réduction des...

BUZZ  |  article publié le, 27/06/17

1 réaction

trait

Handicap : lettre ouverte à Emmanuel Macron sur la réduction des aides humaines

Dans une vidéo, elle regrette la réduction des "heures d´aide humaine", nécessaires pour "vivre une vie digne et autonome".

Dans une vidéo, elle regrette la réduction des "heures d'aide humaine", nécessaires pour "vivre une vie digne et autonome".



Dans une vidéo mise en ligne sur son compte Facebook, Sarah Salmona, une professeure de français souffrant de myopathie, rappelle au président de la République les réalités quotidiennes liées au handicap en France.

En 2015, de nombreuses personnes ont vu le montant de leur prestation de compensation du handicap (ou PCH) décroître. Pour beaucoup, cette aide est pourtant absolument indispensable pour se nourrir, se laver ou même travailler.

Professeure dans un lycée de l'académie de Versailles, dans les Yvelines, Sarah Salmona, 32 ans, est atteinte de myopathie depuis sa naissance, et sous assistance respiratoire. Toutes ses démarches du quotidien, même les plus anodines, nécessitent l'aide d'un tiers. « Me lever le matin, me doucher, m'habiller, sortir de chez moi pour aller travailler, rentrer, me déshabiller, me coucher, avaler mes trois repas par jour, sortir faire mes courses, sans oublier avoir une vie sociale ou aller aux toilettes », énumère-t-elle dans sa vidéo.

Depuis sa salle de classe, Sarah Salmona interpelle le président : « Je n'ai plus aujourd'hui que deux heures et 22 minutes par jour d'aide pour vivre (...) M. Macron, avec toutes vos capacités, aussi extraordinaires soient-elles, en seriez-vous capable ? ».

Lettre ouverte à Emmanuel Macron sur la réduction des heures d'aides humaines



Cette vidéo (postée le 20 juin 2017) diffusée sur Facebook puis Youtube a été vue par plus de 200.000 personnes en trois jours. A ce jour, le 27/06/17 date de publication de l'article, nous en sommes déjà à plus de 300 000 vues !
Emmanuel Macron ferait-il partie des spectateurs ? Pas sûr. « Je n’ai pas eu de retours politiques pour l’instant », explique-t-elle. En revanche, sous la vidéo, la jeune femme a reçu beaucoup de commentaires de soutien, d’inconnus, de proches, et même d’élèves. Elle espère que cette vidéo pourra faire avancer sa situation, bloquée pour l’instant au tribunal. « J’ai gagné un premier procès, qui permettait de me rajouter des heures. Mais la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) a fait appel. J’attends toujours ma date d’audience. »



© Handicap Infos

Les réactions des abonnés  :

ouest
03/07/2017 12:42:31
Moi même, tétraplégique et "muet", je ne puis que cautionner la requête à moult égards légitime de cette professeure dont on ne remarque guère la trachéo.


Haut de page
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page
pratique