Mon Compte

 S'inscrire (gratuit)

Lundi 24 septembre 2018

 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

EMPLOI | article publié le, 29/06/18 0 réaction 


Fonction publique : 5,49% de travailleurs handicapés en 2017

Plusieurs rapports ont remis en cause ces derniers mois l´existence de deux fonds distincts dédiés à l´insertion des personnes handicapées.

Plusieurs rapports ont remis en cause ces derniers mois l'existence de deux fonds distincts dédiés à l'insertion des personnes handicapées.

Le taux d'emploi des personnes handicapées dans la fonction publique s'élève à 5,49% pour 2017, un résultat jamais atteint et proche de l'obligation de 6%, selon un bilan du fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) présenté jeudi. Il s'élève à 6,62% dans la fonction publique territoriale, 5,55% dans la fonction publique hospitalière, et 4,52% dans la fonction publique d'État (avec notamment un taux de 3,5% dans l'Éducation nationale), a détaillé lors d'une conférence de presse Dominique Perriot, président de Comité national du FIPHFP.

Cela représente plus de 240.500 personnes en situation de handicap en emploi, avec 28 000 recrutements en 2017, "un record", a souligné M. Perriot. En 2006, le taux d'emploi était de 3,74%. Concernant les recrutements, 80% ont concerné des catégories C (9,5% la catégorie A et 11,5% la B).

Le taux d'emploi direct (qui se différencie du taux légal car il ne compte pas le recours à la sous-traitance des entreprises adaptées et Esat -établissement et service d'aide par le travail-) est de 5,18% pour 2017. La loi impose aux entreprises de plus de 20 salariés des secteurs privé et public d'employer 6% de personnes handicapées, sous peine de pénalités financières qu'elles versent au FIPHFP ou à l'Agefiph pour le privé.

Revers de la médaille pour ces organismes qui mettent en oeuvre la politique d'insertion professionnelle des personnes handicapées, plus le taux d'emploi augmente, plus les recettes baissent. En 2017, le FIPHFP a collecté près de 121 millions d'euros pour 129 millions de dépenses d'intervention, en baisse de 18%. "Il reste des réserves mais elles s'épuisent vite.

Le montant des aides et des interventions a dû être diminué l'an passé", a poursuivi M. Perriot, qui alerte depuis plusieurs années sur la situation financière du fonds. Le gouvernement a lancé une réforme de l'emploi des personnes handicapées et présenté début juin de premières mesures notamment pour simplifier les déclarations. Une seconde phase de concertation sur la question plus épineuse de l'accompagnement de personnes a été ouverte.

Plusieurs rapports ont remis en cause ces derniers mois l'existence de deux fonds distincts dédiés à l'insertion des personnes handicapées. "Nous considérons que la fusion n'est pas une bonne chose", a déclaré Marc Desjardins, président du FIPHFP. "Nous avons besoin d'une politique dynamique, car plus de 500.000 personnes handicapées sont au chômage, mais tout en gardant les spécificités de chacun des fonds".

© Handicap Infos - source : afp


 Haut de page




 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

  |  Pour intervenir ici, vous devez d'abord vous identifier, ou vous inscrire (gratuit).