COMMUNAUTÉ

EMPLOI  |  article publié le, 20/11/17

0 réaction

trait

L’emploi des personnes en situation de handicap mental et psychique, vers davantage d’inclusion

Les Français estiment que les personnes en situation de handicap mental (74%) et psychique (66%) n’ont pas suffisamment accès au travail.

Les Français estiment que les personnes en situation de handicap mental (74%) et psychique (66%) n’ont pas suffisamment accès au travail.



La Fondation des Amis de l’Atelier, au service des enfants et adultes en situation de handicap mental et psychique, souhaite rappeler l’importance, pour ces personnes en situation de handicap, d’avoir accès à l’emploi et la formation afin de parvenir à construire une société plus inclusive, sachant que 80% des handicaps sont invisibles. Il est essentiel de se mobiliser pour l’emploi des personnes en situation de handicap, surtout lorsque l’on sait que leur taux de chômage atteint 19%, soit près de deux fois le taux global (10%).

Les Français estiment que les personnes en situation de handicap mental (74%) et psychique (66%) n’ont pas suffisamment accès au travail. 92% des Français sont quasiment unanimes sur le fait que les personnes en situation de handicap mental et psychique doivent avoir accès au travail.

La Fondation des Amis de l’Atelier compte 8 Établissements et Service d’Aide par le Travail (ESAT). Ces établissements permettent à des personnes en situation de handicap d’accéder à des activités professionnelles en proposant des prestations et produits de qualité aux particuliers et aux entreprises. Ils permettent également aux personnes en situation de handicap d’accéder à des actions de soutien éducatif et psychologique, nécessaires à leur participation sociale et à l’exercice de leur métier.

Le travail est un moyen d’accompagner les personnes en situation de handicap et change la représentation que l’employé se fait de lui-même. L’ESAT est alors un véritable lieu de travail mais aussi de découvertes, d’échanges et de rencontres.

La taxe d’apprentissage, un dispositif participant à l’inclusion des personnes en situation de handicap mental et psychique

Les ESAT de la Fondation sont habilités, par dérogation, à percevoir la taxe d’apprentissage. Celle-ci permet de financer, grâce à des entreprises, les dépenses de l’apprentissage et des formations technologiques et professionnelles des personnes accueillies par la Fondation. Elle est le seul impôt pour lequel le législateur laisse aux entreprises une totale liberté d’attribution.

Cette contribution permet également aux travailleurs des ESAT de la Fondation d’évoluer dans leur parcours professionnel grâce au financement de projets et équipements liés à l’apprentissage. Au sein de l’ESAT Les Robinsons, la collecte de la taxe d’apprentissage a permis de financer l’équipement d’un atelier couture qui offre la possibilité à une douzaine de travailleurs aux profils plus fragiles, d’exercer une activité professionnelle. La création de pièce diverses est gratifiante pour ces travailleurs qui voient le résultat concret des travaux réalisés.

« Nous avons suivi une formation il y a un mois, et la couture me plaît, ça change un peu de l’ordinaire », Jean-Grégoire, travailleur à l’ESAT Les Robinsons depuis 10 ans.



© Handicap Infos - source : communiqué de presse

Haut de page
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page
pratique