COMMUNAUTÉ

  • Accueil >
  • Voyages >
  • Au-delà du handicap, pour un tour de France à cheval

TRIBUNE  |  article publié le, 26/04/18

0 réaction

trait

Au-delà du handicap, pour un tour de France à cheval

J’ai créé l’association Handidream parce que tout le monde mérite de vivre à fond chaque seconde de vie, parce que chaque journée est un cadeau dont il faut savoir se saisir, il est indispensable d’aider les gens à pren

J’ai crée l’association Handidream parce que tout le monde mérite de vivre à fond chaque seconde de vie, parce que chaque journée est un cadeau dont il faut savoir se saisir, il est indispensable d’aider les gens à prendre conscience que tout est faisable avec de la volonté.



Réaliser un tour de France à cheval et ce, même avec un handicap. Le principe étant de répandre un message d’espoir empli d’énergie dans tous les lieux où nous serons accueillis.

J’ai créé l’association Handidream parce que tout le monde mérite de vivre à fond chaque seconde de vie, parce que chaque journée est un cadeau dont il faut savoir se saisir, il est indispensable d’aider les gens à prendre conscience que tout est faisable avec de la volonté.

C’est en repensant à tous ces moments vécus en clinique de rééducation, ces instants où l’on pense à renoncer, parce que trouver la force de résilience est bien plus difficile que de baisser les bras... Parce qu’il n’y a pas un jour où l’on ne se demande pas « pourquoi moi ? »...

Parce que ces premiers instants après le drame sont déterminants pour la suite et pour appréhender la vie de façon optimiste...

Je veux pouvoir être là pour les autres, dans ce moment charnière qui n’est en fait qu’un tremplin vers une vie sereine !

Je relèverai donc ce défi  ! Un défi pour aller toujours plus loin, toujours plus vite mais pas seulement...

Ainsi, avec mon père, nos deux chevaux et mon chien, nous réaliserons un tour de France avec pour objectif de passer dans différents centres de rééducation afin de booster les gens qui risqueraient de renoncer au bonheur parce qu’ils viennent de vivre un drame. Leur donner envie de continuer à vibrer, à exister et plus seulement à survivre dans un monde qu’on voudrait plus accessible.

Nous répandrons « le handismile » (garder le sourire et l’envie malgré le handicap) chez tous ceux qui seront ouverts au partage et à la solidarité. Ce projet, c’est une aventure humaine avant tout !

Pourquoi ?

Echanger et partager autour du handicap
Changer le regard des gens sur le handicap
Prouver qu’avec de la volonté, beaucoup de choses sont possibles au-delà de la déficience physique
Redonner le sourire aux personnes se trouvant dans les centres de réhabilitation
Rendre un hommage à ceux qui exercent le plus beau métier du monde en sauvant chaque jour des vies parfois au péril de la leur : les pompiers.

Qui ?

L’association Handidream a décidé de se lancer un nouveau défi : notre projet du tour de France à cheval a vu le jour autour d’un moment chaleureux qu’offrent l’hiver et le coin de cheminée. Avec celui qui m’a épaulée depuis le jour où mon corps s’est brutalement modifié, et qui a affronté avec moi chacun des obstacles que doit franchir une personne en situation de handicap, celui qui essaie de diffuser ma joie de vivre et mon énergie à ceux qui en manquent : mon papa.

Je réaliserai ce tour de France avec mes principaux acolytes, ceux qui rendent mon quotidien tellement plus léger. Tout d’abord mon cher Booman Whiz Pine (Booboo pour les intimes), mon fidèle destrier. Accompagnés de Spy, mon chien Border Collie qui facilite ma vie chaque jour en réalisant pour moi des tâches simples. Et bien sûr mon papa qui montera son cheval Ace Trouble Tex dit Chouchou.

Comment ? Quand ?

Nous partirons à cheval munis de bagages et de matériel pour avoir un minimum d’autonomie. Cependant même si emmener un cheval de bât serait la solution pour avoir tout le confort possible, cela sera trop compliqué à gérer.

Ainsi nous essaierons d’organiser au mieux le chargement sur les chevaux. Nous serons donc très limités. Je partirai avec ma prothèse de cheval adaptée à la pratique intensive et ma jambe de marche sera dans une sacoche accrochée à l’arrière de ma selle.

Nous emprunterons au maximum les circuits de grandes randonnées et les chemins de halage en reliant un certain nombre de centres de rééducation afin de redonner le sourire aux patients et booster les plus fragiles.

Nous ferons une pause d’une journée pour permettre à la petite troupe de se reposer tous les 5 jours. Nous essaierons de planifier des petites conférences dans les différents villages que nous traverserons afin de partager notre expérience : celle du handicap, de toutes les belles choses et les beaux combats que nous avons à mener.

Notre périple devrait durer de 4 à 6 mois, nous partirons en mars 2019 et devrions être de retour en août 2019.

Aurélie Brihmat

« J’ai 32 ans et suis handicapée suite à un accident de la voie publique. Un chauffard qui m’a fait une queue de poisson m’a entrainée à l’hôpital avec une jambe en moins, des fractures multiples aux deux fémurs et au bassin, l’artère fémorale sectionnée et un mois et demi en réanimation entre la vie et la mort.

Quinze opérations et quinze années plus tard, me voilà, je suis orthophoniste de formation et croque la vie à pleines dents. Je danse le bebop et donne des cours de danse à des valides, fais de la boxe, de la planche à voile, du ski, du handbike et surtout monte à cheval sans aucune limite avec ma prothèse. J’ai cependant dû fermer un cabinet qui tournait très bien après 5 ans d’exercice libéral car aucune compagnie de prévoyance n’acceptait de m’assurer en raison de mon handicap. 60 courriers à différents élus afin de dénoncer cette injustice, et 30 refus de compagnies plus tard je renonçais.

J’ai alors repris les études pour valider un master 2 des métiers de l’enseignement, passer un concours et entrer dans l’Éducation Nationale. J’exerce aujourd’hui le métier de conseillère principale d’éducation en lycée auprès des classes de Terminales. Quelle brillante idée que d’intégrer l’éducation nationale. En effet, tout est simple depuis. J’en oublie presque mon handicap. »


Comment nous aider ?

Tous les coups de pouce seront les bienvenus !! Même si nous aurons besoin d’aides financières et matérielles, nous espérons avant tout réussir à trouver des gens motivés pour donner un peu de leur temps par une implication directe dans notre projet.

Ainsi nous espérons rencontrer sur notre parcours ces belles personnes, simplement pour partager un repas, un bout de leur jardin le temps d’une nuit, un bol de croquettes pour Spy, ou encore une botte de foin.

Ceci afin de partager quelques heures un petit morceau de leur quotidien, parce que notre aventure est avant tout une expérience humaine !!

Voici le lien pour la cagnotte



EN SAVOIR + :
www.handidream.com


© Handicap Infos - source : communiqué de presse

Haut de page ^
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page ^
pratique