Mercredi 20 novembre 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

GROGNE | article publié le, 07/05/19 0 réaction 


La caravane APF France Handicap « En route pour vos droits ! » traverse la France du 7 au 14 mai

 
 

Ne laissons pas ce gouvernement saccager nos vies. Ensemble agissons !

En route pour vos droits

Mai 2017... Emmanuel Macron est élu président de la République. Durant sa campagne électorale et dès le début de son mandat il affirme « le handicap sera une priorité nationale ! ». Deux ans après, chacune et chacun d’entre nous a pu mesurer son sens des priorités ! Le résultat est affligeant.

Améliorer les ressources ? (Raté)

Loin de progresser, les ressources des personnes en situation de handicap ont été dégradées ces derniers mois pour nombre d’entre elles : la revalorisation annoncée de l’AAH (allocation adulte handicapé) ne concerne pas l’ensemble des bénéficiaires ; les personnes en emploi titulaires d’une pension d’invalidité perdent la prime d’activité et les bénéficiaires de pension d’invalidité sont impactés par la hausse de la CSG.

Une aggravation de la précarité des personnes
Annoncée en septembre dernier par le gouvernement, la revalorisation de l’AAH à 900€ aurait dû être une avancée. Elle cache une réalité bien moins satisfaisante ; le gouvernement a, en effet, décidé de réduire le périmètre et le nombre des bénéficiaires. Ainsi de nombreuses personnes ne pourront pas bénéficier de cette augmentation :

Les allocataires de l’AAH vivant en couple ne bénéficieront pas d’augmentation de leur pouvoir d’achat, les nouveaux modes de calcul neutralisant la revalorisation. Sauf pour les couples qui sont tous deux en situation de handicap. Comment accepter que les choix de vie et sentimentaux soient ainsi limités ?

Les bénéficiaires du complément de ressources perdront jusqu’à 90€ par mois s’ils sont éligibles à la majoration pour la vie autonome, mais plus de 179€ s’ils ne le sont pas. Cette perte de pouvoir d’achat est inacceptable.

Les bénéficiaires de l’AAH ne sont pas les seuls à être impactés par ce recul du pouvoir d’achat, les titulaires de pensions d’invalidité sont également touchés durement par les décisions du gouvernement. Ils ont été victimes de la suppression de la prime d’activité et subiront une perte de 158€ par mois en moyenne. A laquelle il faut ajouter la hausse de la CSG qui diminue un certain nombre de pensions de plusieurs dizaines d’euros par mois.

Des logements accessibles ? (raté)

La loi ELAN a fait passer de 100 % de logements accessibles à 20 %. En introduisant au passage un concept bien flou de logement évolutif. Depuis des mois, après des heures de discussions au sein du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), après plusieurs rencontres avec le Ministère de la Cohésion des territoires, et, enfin, à l'issue d'une ultime rencontre des Administrations avec des représentants du CNCPH et certaines associations - excluant de fait l’ensemble des acteurs engagés sur ces sujets depuis des dizaines d’années - le gouvernement n’a jamais pu définir de manière satisfaisante la notion de logement évolutif.

Par conséquent, les associations prennent acte de l'impossibilité pour le gouvernement de prendre en considération les attentes des citoyens âgés ou en situation de handicap en matière d'offre et de conception de logements. Hier, sur 100 logements construits, 40 sont accessibles. Aujourd’hui, avec la loi ELAN, sur 100 logements construits, seulement 4 seront accessibles... Hier nous étions déjà en manque de logements accessibles... aujourd’hui c’est pire.

Emploi, ce gouvernement sera-t-il le premier à faire baisser le chômage des personnes en situation de handicap ? (raté)

30 ans après l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap, le chômage des personnes en situation de handicap est toujours préoccupant. Pire, la situation s’aggrave. Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est le double de celui de l’ensemble de la population et atteint 19%. 56 % des demandeurs d’emploi en situation de handicap le sont depuis plus d’un an.

Devant cette situation catastrophique, face à la précarisation et la paupérisation des personnes en situation de handicap... APF France handicap a décidé de mettre sur pied la caravane nationale « APF France handicap, en route pour nos droits ». Du 9 au 14 Mai prochains, en partance de différentes régions de France, des caravanes de la colère sillonneront le pays pour rejoindre Paris le 14 Mai.

La caravane fera halte à Toulouse, le vendredi 10 Mai. A cette occasion, nous vous donnons rendez-vous de 10 h à 12 h au Monument aux Morts – Métro François Verdier. La thématique de cette journée sera le logement accessible.

EN SAVOIR + :
www.apf-francehandicap.org


© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème