Samedi 15 décembre 2018

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

APV | article publié le, 24/07/18 0 réaction 


L’assistance au projet de vie (APV). Un dispositif innovant qui facilite le parcours des familles concernées par le handicap

 
 

Un dispositif pour les familles, une expérimentation nationale : le dispositif APV entend favoriser des parcours de vie sans rupture (Premiers constats et enseignements de deux années d’expérimentation 2016-2017).

Un dispositif pour les familles, une expérimentation nationale : le dispositif APV entend favoriser des parcours de vie sans rupture (Premiers constats et enseignements de deux années d’expérimentation 2016-2017).

Les familles concernées par le handicap rencontrent d’énormes difficultés pour construire le parcours de vie de leur enfant ou proche handicapé, trouver les accompagnements adaptés. La loi du 11 février 2005 ( Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées) place, au cœur du dispositif de compensation, la formulation du projet de vie de la personne handicapée. Les familles se retrouvent d’autant plus démunies face à cette obligation.

Le dispositif « Assistance au projet de vie » (APV) a vocation à répondre à cette situation. Par une approche centrée sur les attentes des bénéficiaires, ce service de proximité leur apporte l’appui d’un professionnel dédié dans leur parcours et la construction du projet de vie de la personne. Positionné à leurs côtés, il accompagne l’expression du projet. Il facilite leurs contacts avec les acteurs du territoire pour soutenir la mise en œuvre des accompagnements qu’ils estiment adaptés, dans le droit commun et/ou en institution.

Avec pour principes d’action, le libre choix et l’exercice du pouvoir de décider et d’agir des familles, ou des proches aidants, et des personnes handicapées, le dispositif APV entend favoriser des parcours de vie sans rupture.

L’expérimentation de ce dispositif s’inscrit dans un projet piloté par Nexem, principale organisation professionnelle des employeurs du secteur social, médico-social et sanitaire privé à but non lucratif, en partenariat avec les institutions de retraite complémentaire du groupe KLESIA et l’Ocirp (Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance).

Son objectif était de développer des services capables d’apporter des réponses personnalisées, en s’appuyant sur un décloisonnement entre le secteur médico-social et le milieu ordinaire grâce à une nouvelle intermédiation entre les acteurs du territoire et les bénéficiaires. Cet objectif cible les enjeux suivants : l’accès aux droits, la fluidité des parcours et la création de solutions inclusives, les réponses possibles à l’isolement, l’anticipation des situations de crise.

Elle a été conduite pendant deux ans (2016-2017) sur sept territoires dans trois régions : Grand Est, Nouvelle-Aquitaine, Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cinq associations adhérentes de Nexem sont impliquées dans la démarche. Elles suivent aujourd’hui plus de 300 familles : l’Adapei Var-Méditerranée, Les papillons blancs de Bergerac, Trisomie 21 Alpes-Maritimes, Trisomie 21 Ardennes, Trisomie 21 Nouvelle-Aquitaine.

Ce document synthétise les premiers constats, enseignements et perspectives de l’expérimentation. Ceux-ci résultent d’une démarche collaborative de l’ensemble des parties prenantes. Ils s’appuient également sur des éléments recueillis au cours de l’observation scientifique réalisée par le laboratoire ACTé de l’Université Clermont Auvergne, associé au projet dès son démarrage dans le cadre d’une recherche-action.

EN SAVOIR + :
L’assistance au projet de vie (APV)


© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème