Mardi 19 novembre 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

GLAUCOME | article publié le, 19/03/08 0 réaction 


Montréal : La canaloplastie pour une meilleure vision

 
 

Grâce à une nouvelle technique chirurgicale, Gilberte Robert ne subira plus de perte de vision liée au glaucome.

Grâce à une nouvelle technique chirurgicale, Gilberte Robert ne subira plus de perte de vision liée au glaucome.

Grâce à une nouvelle technique chirurgicale, Gilberte Robert ne subira plus de perte de vision liée au glaucome. Une équipe d’ophtalmologistes de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont a en effet réalisé avec succès une chirurgie par canaloplastie sur cette patiente, une méthode qui permet de diminuer la pression intraoculaire sans percer l’œil.

En fait, le glaucome est une maladie insidieuse, indolore et asymptomatique qui se développe lentement et détruit de manière irréversible les fibres visuelles. Elle affecte plus particulièrement le nerf optique, provoquant une diminution progressive du champ visuel et pouvant mener à une complète cécité. En Amérique du Nord, quelque cinq millions de personnes en souffrent. « Le succès de cette première intervention est une bonne nouvelle pour les patients atteints du glaucome, car non seulement la canaloplastie implique beaucoup moins de risques, mais elle permet une réhabilitation visuelle plus rapide et durable », indique le Dr Paul Harasymowycz, qui a réalisé la chirurgie.

Le traitement chirurgical traditionnel du glaucome repose sur la trabéculectomie, qui consiste à faire un trou dans la paroi du globe oculaire pour créer une valve permettant d’évacuer l’humeur aqueuse et ainsi réduire la pression intraoculaire. Extrêmement délicate, cette intervention peut entraîner des complications graves, tel des saignements dans l’œil, des infections, des baisses de pression et des cataractes.

En revanche, explique Dr Harasymowycz, la canaloplastie permet de diminuer la pression intraoculaire sans percer la paroi de l’œil. Faite sous anesthésie locale, cette procédure chirurgicale consiste à insérer et nouer un fil de suture dans le canal de drainage interne de l’œil à l'aide d'une microtige pour créer une dilatation permettant d’évacuer l’humeur aqueuse.



© Handicap Infos source : Mariève Tremblay / Progrès-CA.


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème