Mardi 12 novembre 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

MALADIE RARE | article publié le, 18/03/08 0 réaction 


Succès belge dans le traitement du syndrome hyperéosinophilique

 
 

Une découverte a permis le développement d´un nouveau traitement.

Une découverte a permis le développement d'un nouveau traitement...

Une des maladies du sang se caractérise par la production excessive de globules blancs particuliers, les éosinophiles. Chez le patient atteint par ce syndrome heureusement rare (et appelé syndrome hyperéosinophilique), les tissus et les organes sont infiltrés par des cellules toxiques, qui conduisent à de multiples troubles respiratoires, cardiaques, cutanés, neurologiques et gastro-intestinaux, parfois fatals.

Dans un premier temps, les équipes des Prs Elie Cogan (service de médecine interne de l'hôpital Erasme) et Michel Goldman (hôpital Erasme et Institut immunologique médicale) avaient mises en évidence une surproduction d'un facteur stimulant la prolifération des éosinophiles chez un grand nombre de malades.

Cette découverte a permis, dans un deuxième temps, à la société pharmaceutique GlaxoSmithkline de développer un nouveau traitement (un anticorps monoclonal). Il est plus efficace et moins lourd d'effets secondaires que la thérapie proposée, jusqu'à présent, aux malades.

L'évaluation clinique de ce nouveau médicament avait été confiée à un consortium de chercheurs américains, australiens et européens, dirigé par le Dr Florence Roufosse (hôpital Erasme et Institut d'immunologie médicale), qui a identifié un nouveau marqueur de la maladie.

Le prestigieux New England Journal of Medecine publiera, ce 20 mars, un article sur ce succès thérapeutique.





© Handicap Infos - source : vif.be


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème