COMMUNAUTÉ

EMPLOI - FORMATION  |  article publié le, 13/06/17

6 réactions

trait

Handicap : une priorité du quinquennat d'Emmanuel Macron

Le gouvernement se mobilisera en faveur de l’apprentissage et de la formation des demandeurs d´emploi ; deux clés pour favoriser leur accès à l’emploi, alors que leur taux de chômage reste plus du double de celui de la population active.

Le gouvernement se mobilisera en faveur de l’apprentissage et de la formation des demandeurs d'emploi ; deux clés pour favoriser leur accès à l’emploi, alors que leur taux de chômage reste plus du double de celui de la population active.



Sophie Cluzel, la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées a présenté, le 7 juin 2017, une communication intitulée « Handicap : une priorité du quinquennat ».

Le handicap est d’abord une histoire individuelle qui bouleverse le cours d’une vie, d’une fratrie, d’une famille. 12 millions de Français sur 65 millions sont touchés par le handicap.

Nous devons changer le regard de la société sur le handicap, vaincre les appréhensions et lever les obstacles. Nous devons relever le défi d’une société accessible, fraternelle et solidaire, qui facilite la vie au quotidien au lieu de segmenter, et qui rend possible au lieu de contraindre.

C’est cet objectif qui a guidé la décision de placer le secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées auprès du Premier ministre. Cette décision est le gage de la priorité que le Gouvernement entend donner à la réponse effective aux besoins des personnes en situation de handicap, quel que soit leur handicap et leur l’âge, dans l’ensemble des réformes qu’il mettra en œuvre.

Si le cadre législatif et réglementaire français est posé, il est complexe et génère trop de fonctionnement en silo. L’action du Gouvernement aura une boussole : partir des besoins individuels et de l’expertise des personnes en situation de handicap, ainsi que de leurs proches, pour bâtir des solutions collectives, et non l’inverse, en décloisonnant et simplifiant.

Elle se construira dans la concertation avec l'ensemble des acteurs et partenaires de cette politique, en particulier les collectivités territoriales, avec pour fil rouge la simplification de l'accès aux droits et l'amélioration de la qualité de service.

D’ores et déjà, le Gouvernement met tout en œuvre pour apporter des solutions garantissant une rentrée scolaire fluide pour les enfants concernés en septembre 2017. Parallèlement un chantier de rénovation de l’accompagnement sera lancé pour apporter des réponses aux ruptures de parcours : tous les enfants qui en ont besoin devront avoir accès à l’accompagnement adapté leur permettant une scolarité et un accès aux activités périscolaires ou extra-scolaires comme les autres.

Pour mieux accompagner les personnes avec autisme, la concertation du 4ème plan « autisme » sera lancée le mois prochain.

Le Gouvernement définira rapidement les modalités de mise en œuvre de l’engagement du Président de la République de revaloriser l’allocation adulte handicapé de 100 euros par mois.

L’effort qui sera fait en faveur de l’apprentissage, ainsi que celui pour la formation des demandeurs d'emploi devront pleinement bénéficier aux personnes en situation de handicap. Il s’agit de deux clés pour favoriser leur accès à l’emploi, alors que leur taux de chômage reste plus du double de celui de la population active.

Cet effort devra être couplé avec une mobilisation accrue des différents acteurs des services publics de l’emploi et des employeurs. Des incitations à l’embauche des personnes handicapées, parmi lesquelles le déploiement effectif des services d'emploi accompagné, seront mises en œuvre afin de favoriser leur emploi effectif. L’embauche des personnes en situation de handicap ne doit plus être perçue comme une contrainte, mais comme une opportunité pour faire vivre la société du travail pour tous, voulue par le président de la République.

En matière de transports comme en matière de logement, c’est l’amélioration de la vie quotidienne de chacun qui doit être poursuivie. Ainsi, pour renforcer la mobilité, 100 % des trajets accessibles doivent être identifiés et cartographiés. Le plan d'investissement transports pourra être mobilisé en appui de l'amélioration de l'accessibilité.

De même, dans le champ du logement et de la construction, l’objectif d’accessibilité fixé par la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées doit être réaffirmé. En outre, les logements adaptés doivent être systématiquement identifiés et l’accessibilité précisée pour faciliter les recherches. Le développement des habitats inclusifs doit être favorisé en levant les obstacles administratifs. Les bailleurs sociaux devront identifier les logements adaptés, et rendre cette liste transparente pour favoriser le logement des demandeurs en situation de handicap.

Le Gouvernement s’engage également pour l’accessibilité des services publics numériques pour tous. Il soutiendra également l’innovation technologique pour les personnes en situation de handicap.

Enfin, pour lutter contre l’usure sociale et la détresse des familles, il faut être particulièrement attentif aux conditions de travail des accompagnants et à la qualité de vie des aidants familiaux. Le Gouvernement s’attachera à mettre en œuvre les nouveaux droits annoncés par le Président de la République.

Le regard sur la personne handicapée, la reconnaissance de ses compétences, ne changera que si nous donnons toute sa place à la personne handicapée, et favorisons sa visibilité dans les médias. Les Jeux olympiques et paralympiques 2024 seront l'occasion de valoriser à leur juste niveau les compétences de nos athlètes paralympiques.

La politique du handicap du Gouvernement repose sur une responsabilité collective qui nous engage tous. Nous devons entrer dans une culture de l’efficacité et du résultat. Une société qui prend en compte les besoins des plus vulnérables se grandit.



© Handicap Infos - source : Compte rendu du Conseil des ministres du 7 juin 2017

Les réactions des abonnés  :

Cobra
04/10/2017 10:00:17
@ Solo 54000 Bonjour tout d’abord, après chaque dossier et différent tout dépend de ta demande, si elle a était refuser c’est surement qu’il y a une raison après si tu souhaite a tout pris avoir ce que tu demande rien ne t’empêche de réitèrerai, moi de mon coté quand un dossier coince ou que l’administration génère des erreurs j’essaye de résoudre le souci rapidement et je retourne autant de fois nécessaire les voir tant que ce n’est pas résolu.


solo54000
04/10/2017 09:22:17
Faire une demande à la MDPH ? Çà me fait rire, cet organisme fait tout pour détruire l'handicapé, l’écœurer, le décourager. Quand il fait une demande d'aide pour un projet, l'étude est très très longue, si la demande n'est pas perdue la réponse est à côté. >On se demande même si tout cela n'est pas fait volontairement). Plus de 3 ans pour une réponse et 7 jours pour répondre avec menace de boucler le dossier. Je ne crois plus à la bonne foi de cet organisme.


Cobra
04/10/2017 08:58:38
Bonjour pour répondre à Jaky331 Ton statut d’handicapé il doit être fait à maison départemental des personnes handicapés (MDPH) anciennement COTOREP, c’est eux qui décide de ton pourcentage après un visite médical et suivant le pourcentage effectivement après tu peux bénéficier de AAH et d’autres aides que la caf va te verser. Apres pour te garer sur une place handicapés tu dois avoir le macaron GIC à ton Nom et avec la date de validité en cours délivré par la MDPH. Voilà ce que je te dire car étant handicapé de naissance, je bénéficie déjà du macaron et des aides donc les dossiers on était fait ya déjà bien longtemps après c’est simplement du renouvellement. Peut-être que tu devrais prendre rendez vous à la CAF pour avoir un entretien personnalisé ou alors une assistante sociale, bon courage à toi.


christine69
02/10/2017 16:33:46
Bonjour jaky311 pour stationner sur une place handicapée il faut obligatoirement mettre une carte de stationnement handicapée délivrée par la préfecture du lieu de votre habitation, si quelqu'un se gare dessus sans cette carte vous pouvez appeler la gendarmerie pour qu'elle verbalise cette personne.


jaky331
02/10/2017 14:30:39
Je vais avoir 79 ans et suis handicapée depuis de nombreuses années j'ai demandé à plusieurs reprises si je pouvais avoir l'allocation d'adulte handicapée et jamais eu de réponse à présent que ma santé se dégrade au point de ne plus pouvoir faire mes courses je me demande si je ne pourrai pas redemander à la CAF ou autre organisme un petit supplément pour vivre un peu mieux Et à ce sujet je voudrai vous demander si étant handicapée avec la carte Européenne le bayeur ou j'habite a eu le droit de me sortir du parking handicapée pour mettre une jeune femme avec une grosse voiture ne pouvant manœuvrer sur un emplacement ordinaire et depuis qu'elle a eu cette place elle n'a plus qu'une petite citadine qu'elle met en travers au cas ou je lui prendrai une partie de cette placé elle n'est en aucun cas handicapée et moi si je veux sortir je suis obligée d'aller en aérien et c'est loin pour moi qui marche avec deux cannes et comment ramener des courses avec un caddie depuis la haut pour le gros mon fils me les porte mais moi cela fait plus d'un an que je ne sort pas me promener un peu pour prendre l'air Dites moi s'il vous plait ce que je dois faire j'ai donnée la photocopie de ma carte Européenne ils n'en ont tenu aucun compte et là je suis en train de perdre toutes mes forces après ,avec mon arthrose qui se résume en 5 opérations et un staphylocoque dorée et 6 récidives une prothèse de hanche avec reprise étant tombé et cassé mon cotyle droit plus prothèse hanche gauche plus l'épaule droite ,3 opérations de la colonne vertébrale pleine d'arthrose plus le genou gauche aussi le droit commence à faire mal assez même aux pieds et aux mains voilà et après ça je n'ai pas droit à une place handicapée veuillez s'il vous plait me répondre car je suis très triste et pleure souvent ne pouvant voir les arbres l'herbe et les gens dans un square


solo54000
03/07/2017 09:34:19
Handicapé depuis plus de 40 ans, on entend toujours les mêmes mots, les mêmes phrases, les mêmes propositions, etc... En un mot on fait du nouveau avec les vieilles rengaines.


Haut de page
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page
pratique