COMMUNAUTÉ

  • Accueil >
  • Evénements >
  • Refonder la politique du handicap. Propositions pour une France ...

SOCIÉTÉ  |  article publié le, 30/03/17

7 réactions

trait

Refonder la politique du handicap. Propositions pour une France enfin inclusive

Douze ans après la loi fondatrice de 2005, les personnes handicapées et leurs familles attendent toujours les actes qu’on leur a tant promis.

Douze ans après la loi fondatrice de 2005, les personnes handicapées et leurs familles attendent toujours les actes qu’on leur a tant promis.



A moins de quatre semaines de l’élection présidentielle, l’Institut Thomas More s’étonne du désintérêt des candidats pour la question du handicap. La présidentielle devrait être, au contraire, l’occasion de lever certains tabous et de discuter des propositions. C’est pourquoi l’Institut publie sa nouvelle note intitulée « Refonder la politique du handicap. Propositions pour une France enfin inclusive. »

Douze ans après la loi fondatrice de 2005, les personnes handicapées et leurs familles attendent toujours les actes qu’on leur a tant promis. Diagnostic et accueil, formation des intervenants, école, droits de l’enfant, structures d’accueil, accessibilité, monde du travail, droits civiques, troubles d’origine neurologique (DYS, TDA, TSA), vieillissement des personnes handicapées, victimes d’accidents graves : nos propositions constituent une feuille de route pour une politique du handicap qui dessine une France enfin inclusive.

Douze millions de Français sont touchés par le handicap. Alors que 85% de nos concitoyens sont favorables à une solidarité renforcée avers les personnes handicapées, seule la moitié d’entre eux estime que notre pays se donne les moyens de les inclure.

Résultant de la consultation de personnes en situation de handicap et de leurs familles, d’associations, d’enseignants, de responsables d’administrations et d’établissements publics, de juristes, et plus largement d’acteurs de terrain salariés comme bénévoles, cette nouvelle note de l’Institut Thomas More livre des propositions opérationnelles et novatrices.

Ces propositions dessinent une feuille de route pour garantir l’inclusion des personnes handicapées, partant du diagnostic infantile jusqu’au troisième âge. Elles n’oublient pas que le handicap peut survenir au cours de la vie (c’est le cas neuf fois sur dix) et traitent donc le sujet de la survenance accidentelle et non du seul handicap de naissance. L’accessibilité y est entendue tant d’un point de vue physique qu’intellectuel, mais aussi citoyen. Changer véritablement la situation des personnes en situation de handicap nécessite d’aller bien au-delà des intentions incantatoires visant à « changer le regard ».

Notre pays doit faire face à son obligation de résultats et non de simples moyens. Les responsables politiques ne peuvent plus se contenter de vœux pieux. Les personnes handicapées et leurs familles attendent les actes qu’on leur a tant promis. Nos propositions sont portées par cette exigence.

EN SAVOIR + :
institut-thomas-more.org


© Handicap Infos - source : communiqué de presse

Les réactions des abonnés  :

alexcala
06/04/2017 07:08:13
Oui Thierry tu as raison, c'est toujours mieux que rien d'autant plus qu'on ne peut pas dire que sur ce coup là que les associations d'handicapés nous représente ou œuvre pour faire des propositions...sûrement trop occupés par un cocktail ou vernissage quelconque ! Il m'est également arrivé d'écrire à Handicap international et d'autres associations leur faisant part de leur passivité et là aussi aucune réponse ! Je suis consterné devant de telles attitudes mais par contre pour envoyer des mails pour demander des financements , là ils sont les premiers et c'est la raison pour laquelle je pense qu'il y a un grand coup de balai à donner au sein de ces structures. Rappelons nous l'affaire Croze-Marie où ses frais de représentation était plus important que les sommes allouées à la recherche du cancer lui même. Peut être me trouveras tu aigri et pourtant je ne le suis pas et loin de là même mais je trouve qu'il y a de réels abus et de toute sorte. Je crois profondément qu'il manque un leader comme ce fut le cas quand 1 Chirac était au pouvoir en la personne de Gilbert Montagné le chanteur, du moins c'est mon opinion. Bonne journée à toi Thierry.


Thierry C02
05/04/2017 09:42:21
Pour diane, je ne la vois plus non plus, les administrateurs de la page l'ont surement remercié (et je les remercie pour cette action). Maintenant, pour en revenir à l'article, il y a donc bien un candidat (minimum) qui cherche à nous défendre, et c'est pour moi un signe positif pour cette élection. Certes, nul n'est parfait, mais ça peut toujours faire avancer notre cause.


alexcala
05/04/2017 09:29:00
Re-bonjour Thierry, tout d'abord merci de votre réponse et effectivement je n'avais compris qu'après coup que votre réaction concernait l'article. Concernant Diane dont vous faîtes état, pour ma part je n'ai pas de traces de cette personne et peut être l'ont il zappé ce qui serait heureux surtout si ses messages se trouvent être indélicats. Je vous souhaite donc de passer une excellente journée et de profiter de cette météo qui s'annonce douce et agréable dans les tous prochains jours.


Thierry C02
05/04/2017 06:34:53
Bonjour Alex, je suis d'accord avec vous, mais là, je ne faisais que réagir à l'article mentionné ci-dessus, qui stipulait qu'aucun candidat n'avait pensé à notre cas. Par contre, et je trouve cela dommage, il n'existe pas sur ce site un système qui nous permettrait de signaler des courriers perso indésirable, voir, des messages indésirables comme ce de diane ci-dessous... Cette même diane qui m'a aussi envoyé un message dans ma boite de message privé.


alexcala
04/04/2017 09:59:25
Bonjour Thierry, j'ai lu avec intérêt votre réaction concernant les articles 88 et 89 d'un candidat. Je ne sais si c'est un bon début mais mis à part le droit à l'oubli,le reste sent le réchauffé . Concernant l'accessibilité une précédente loi avait été votée pour qu'en 2015 ce soit effectif donc 2 ans de retard et de plus l'Etat a eu le culot d'obliger cette mesure aux commerçants alors que l'Etat lui même se fout de cette mesure. Au sujet des MDPH, il est nécessaire d'y apporter une surveillance car dans mon cas précis il m'a fallu 28 mois pour obtenir mon renouvellement suite à mon dossier égaré et malgré mes réclamations et le tout sans aucune excuse pour ce retard abusif. J'ai plusieurs fois écrit à Neuville(5 fois) et je n'ai jamais reçu 1 seule réponse, il est clair que le handicap profite à certains mais pas forcément aux concernés et on ne peut se suffire de 2 petites mesures lorsqu'au quotidien en dehors de l'handicap il y a aussi la souffrance et je n'admets pas que l'Etat ajoute encore plus de souffrance à notre situation et dans ce cas je parle de souffrance morale qui fatalement se reporte sur le physique. Il est regrettable de constater que nous sommes bien trop souvent des laisser pour compte, du moins c'est mon ressenti et je suis loin de croire être le seul.


Thierry C02
04/04/2017 05:04:23
Bonjour, je viens de lire deux propositions dans le programme d'une personne qui est présente dans la course à l'Élysée. "88. Revaloriser l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), donner plus de moyens aux Maisons Départementales des Personnes Handicapés (MDPH) et développer une prise en charge digne de l’autisme et des troubles du spectre autistique. La puissance publique se doit d’apporter une aide accrue aux personnes en situation de handicap, ainsi qu’à leur famille. 89. Faciliter l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, renforcer la lutte contre toutes les discriminations liées aux handicaps et à la santé et étendre le droit à l’oubli aux majeurs en rémission d’affection de longue durée, avec un délai maximal de 5 ans. Imposer un standard d’accessibilité pour les malvoyants et les malentendants." Je pense que c'est déjà un bon début... non ?


alexcala
03/04/2017 10:09:07
Effectivement, il est regrettable de constater que nos politiques nous ont 1 fois de plus oubliés de leur programme d'autant plus que durant ces 5 années passées on ne peut pas dire que Touraine et Neuville nous aient particulièrement gâtés voir même plus elles n'ont pas hésité à nous piquer + de 400 millions d'euros dans les caisses réservées au monde de l'handicap au profit d'une cause qui ne nous concerne pas. Mais il est d'autant plus regrettable de constater que les associations d'handicapés et autres ne fassent justement entendre leur voix en cette période d'élection présidentielle, comme quoi chacun s'est passé le mot pour volontairement nous oublier !!


Haut de page
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page
pratique