Mardi 10 décembre 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

SOCIÉTÉ | article publié le, 07/10/16 0 réaction 


Journée Mondiale de la santé mentale : les chercheurs de l'ICM innovent pour remettre en cause nos préjugés

 
 

Les troubles psychiques en France : des chiffres alarmants...

Les troubles psychiques en France : des chiffres alarmants...

En France, les troubles psychiques sont peu ou mal connus, alors qu'ils concernent directement une personne sur cinq qui au cours de sa vie est confrontée à la maladie mentale. Ces pathologies, mal connues et bien souvent incomprises affectent près de 20 % de la population française, soit 12 millions de personnes.

Autrement dit, toute personne dans sa propre famille risque un jour d'être concernée. Face à ces chiffres édifiants, il y a urgence d'agir et d'inscrire les maladies mentales en tant que priorité majeure de santé publique et de société.

Avoir une mauvaise représentation de ces troubles, ou des « fausses idées reçues » dues en partie à un manque d'informations ou de connaissances engendre non seulement de forts préjugés, mais aussi et surtout un immobilisme pour celle ou celui qui en est atteint. En effet, la durée entre l'apparition des symptômes et la démarche d'aller consulter est estimée en France à 6 ans !

Aujourd'hui, la recherche ne considère plus les troubles psychiques comme des grandes catégories de maladies, mais comme des altérations de grandes fonctions mentales qui sont regroupées sous 4 catégories :

Les troubles cognitifs (raisonnement, prise de décision, mémoire…)
Les affects et les émotions (tristesse, joie…)
Les perceptions (vision, audition…)
Les interactions sociales (empathie, langage…)

Raisonner en termes de « fonctions » plutôt qu'en termes de « maladies » donne naissance à un nouveau paradigme qui évite de rentrer dans le cercle vicieux de la stigmatisation.

L'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM) est connu et réputé comme Centre de recherche de pointe sur les maladies du cerveau pour intégrer une approche pluridisciplinaire.

Depuis les années 60, peu d'avancées scientifiques dans le traitement des maladies mentales ont été réalisées. C'est la raison pour laquelle il est plus que jamais essentiel de faire évoluer les mentalités en se reposant sur un triptyque essentiel : renforcer la prévention à destination du grand public pour contribuer à mieux faire connaître ces pathologies, et à ainsi faire évoluer le regard en cassant les préjugés, condition forte d'une meilleure acceptation par la société.

Au-delà de la recherche scientifique et clinique sur les causes et les traitements des maladies, la recherche sociologique sur les représentations des maladies mentales peut permettre de faire un état des lieux des connaissances et attitudes de la population générale et identifier les freins à l'inclusion des personnes présentant des troubles de santé mentale.

Crazy'App : une Application d'un nouveau genre

Une équipe de psychiatres, psychologues et sociologues dirigée par le Pr Luc Mallet, Professeur de Psychiatrie à l'Université Paris-Est Créteil et chef d'équipe à l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière, en partenariat avec la Cité des Sciences, la Fondation Philippe & Maria Halphen, et Meeting for Minds, a mis au point la Crazy'App : un outil d'un « nouveau genre » permettant non seulement d'évaluer de manière originale les représentations des Français sur la Santé mentale, mais également de remettre en cause leurs préjugés par l'accès à la connaissance.

EN SAVOIR + :
Pour tester la Crazy' App


© Handicap Infos - source : communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème