Dimanche 08 décembre 2019

Mon Compte


Mot de passe oublié ?

S'inscrire (gratuit)
 
 

 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème

HANDICAP | article publié le, 19/05/16 0 réaction 


Emploi, éducation, logement, au menu de la Conférence nationale du handicap 2016

 
 

Le président de la République, François Hollande, présidera la Conférence nationale du Handicap, qui se tiendra le jeudi 19 mai 2016 au Palais de l’Elysée, en présence de Mme Najat Vallaud-Belkacem (Education), Mme Marisol Touraine (Affaires sociales), Mm

Le président de la République, François Hollande, présidera la Conférence nationale du Handicap, qui se tiendra le jeudi 19 mai 2016 au Palais de l’Elysée, en présence de Mme Najat Vallaud-Belkacem (Education), Mme Marisol Touraine (Affaires sociales), Mme Myriam El Khomri (Travail), Mme Emmanuelle Cosse (Logement) et Mme Ségolène Neuville (Handicap).

Emploi, logement, scolarisation seront au menu de la Conférence nationale du handicap, organisée jeudi matin à l'Élysée, à l'heure où les associations déplorent une dégradation des conditions de vie des personnes handicapées et réclament plus de moyens pour rendre la société plus inclusive.

Présidée par François Hollande, cette quatrième conférence depuis 2008 "sera l'occasion de faire le bilan des avancées mais aussi d'établir des constats exigeants sur ce qu'il nous reste à faire", a récemment souligné la secrétaire d'État en charge du handicap Ségolène Neuville. "Ce sera aussi l'occasion de réaffirmer notre volonté de rendre notre société encore plus inclusive."

Des tables rondes aborderont les thèmes du logement et de l'emploi accompagnés, de la scolarisation, de l'enseignement supérieur, de la formation, en présence des ministres concernées, Najat Vallaud-Belkacem (Education), Marisol Touraine (Affaires sociales), Myriam El Khomri (Travail), Emmanuelle Cosse (Logement) et de Ségolène Neuville, avant une intervention du président de la République.

La Fédération des aveugles de France dit attendre de cette conférence "non de belles paroles mais des actes", insistant sur "l'absence terrible de résultats sur la question de l'emploi".

Pour l'Association des paralysés de France (APF), qui demande un "engagement fort" de l'exécutif, "la situation des personnes handicapées s'est largement dégradée ces dernières années".

"L'accessibilité a connu de graves reculs, avec notamment des dérogations pour les logements neufs, les prestations de compensation du handicap sont revues à la baisse par les départements et 500 000 personnes handicapées sont au chômage", vivant pour beaucoup sous le seuil de pauvreté.

Mme Neuville a reconnu fin avril que plus de 25% des établissements recevant du public (ERP) ne s'étaient toujours pas engagés dans la démarche de mise en accessibilité de leurs locaux. Sur un million d'ERP au total, 300 000 étaient accessibles au 1er janvier 2015, échéance initialement fixée par la loi handicap de 2005.

Mesures concrètes

La précédente conférence nationale du handicap a eu lieu en décembre 2014.

Depuis, le gouvernement a notamment annoncé fin octobre 2015 dédier 15 millions d'euros pour limiter les départs vers la Belgique des enfants et adultes handicapés sans solution éducative ou d'accueil en France.

Ségolène Neuville a également lancé le 10 novembre un dispositif baptisé "réponse accompagnée pour tous", destiné à permettre un parcours de vie sans rupture aux personnes handicapées ainsi qu'à leurs proches.

Les besoins sont énormes. Ainsi, l'Unapei, première fédération française de familles de personnes handicapées mentales, déplore que 47 000 de ces personnes "restent encore sans solution" et demande au président de la République un plan Polyhandicap.

Pour améliorer l'aide concrète aux familles d'enfants autistes, le gouvernement a également annoncé en avril, lors du Comité national autisme, une prise en charge des soins d'intervenants spécialisés (psychologues, éducateurs, psychomotriciens...) non remboursés par la sécurité sociale. Une demande de longue date des parents.

Quant à l'école, cinquante "unités d'enseignement" seront créées dans le public à la rentrée 2016 pour faciliter la scolarisation des enfants autistes dès la première année de maternelle, dans le cadre du Plan autisme 2013-2017. Depuis la rentrée 2014, 60 de ces unités ont été ouvertes.

Cependant, au mieux, 20% des jeunes autistes en âge scolaire sont scolarisés, selon les associations.

Cette conférence "ne pourra calmer la colère et la déception des personnes handicapées et de leurs associations. Sauf à ce que le président de la République en profite pour annoncer de véritables mesures concrètes", estime l'association des handicapés de la vie (fnath).

D'après l'Insee, quelque 1,8 million de personnes de 15 à 64 ans vivant à domicile ont une reconnaissance administrative de leur handicap et quelque 12 millions de Français sont touchés par un handicap au sens large.

Parmi eux, 80% ont un handicap invisible, 1,5 million sont atteints d'une déficience visuelle, 850 000 ont une mobilité réduite.

EN SAVOIR + :
Vidéo : l'intégralité des discours de la Conférence Nationale du Handicap 2016


© Handicap Infos - source : afp et communiqué de presse


 Haut de page



 
 


 Article suivant  Article précédent  Sur le même thème