COMMUNAUTÉ

  • Accueil >
  • Evénements >
  • Améliorer le quotidien des personnes handicapées : la feuille de...

COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DU HANDICAP  |  article publié le, 21/09/17

1 réaction

trait

Améliorer le quotidien des personnes handicapées : la feuille de route du gouvernement

L´AAH sera portée à 900 euros par mois en deux ans.

L'AAH sera portée à 900 euros par mois en deux ans.



Revalorisation exceptionnelle de l'allocation pour adultes handicapés, volonté de mieux accompagner la scolarisation, l'accès à l'emploi ou au logement : Édouard Philippe a présenté mercredi la feuille de route du gouvernement, censée améliorer le quotidien des personnes handicapées.

Comme prévu, la principale annonce du premier comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat a été la revalorisation exceptionnelle de l'Allocation adulte handicapé (AAH), qui s'ajoutera aux hausses effectuées chaque année en avril pour tenir compte de l'inflation.

Cette allocation versée à environ un million de bénéficiaires passera de 810,89 euros par mois actuellement pour une personne seule à 860 euros au 1er novembre 2018, et 900 euros au 1er novembre 2019.

Cette revalorisation de 11%, conforme à l'engagement pris pendant la campagne par Emmanuel Macron, se fera donc en deux temps. Il faut « tenir compte des contraintes budgétaires », a justifié le Premier ministre lors d'une conférence de presse, aux côtés de la secrétaire d'Etat en charge du handicap, Sophie Cluzel.

Il a vanté une hausse massive qui représente « un effort supplémentaire de deux milliards d'euros sur le quinquennat ». Une pétition ayant recueilli plus de 140 000 signatures sur change.org, demandait pourtant « une AAH au minimum au niveau du seuil de pauvreté », proche de 1 000 euros par mois.

L'Association des Paralysés de France (APF) a regretté auprès de l'AFP le délai de mise en oeuvre de la promesse présidentielle, et estimé qu'« avec la nouvelle façon de prendre en compte les revenus du conjoint, un quart des bénéficiaires vont voir leur AAH baisser ».

En effet, selon le dossier de presse, « les règles d'appréciation des revenus des bénéficiaires de l'AAH vivant en couple seront rapprochées en deux temps de celles des autres minima », tels les bénéficiaires du RSA, moins avantageuses. Matignon affirme toutefois que l'impact de cette mesure sera neutralisé par la hausse de l'AAH.

En outre, selon l'APF, « 240 000 personnes vont perdre 70 euros par mois avec la fusion » de deux autres prestations, la majoration pour vie autonome et le complément de ressources.

Balayant d'avance les déceptions, Edouard Philippe a insisté sur les autres sujets abordés lors de ce comité pour « améliorer la vie de tous les jours » des personnes handicapées : accueil et accompagnement tout au long du parcours de la crèche à l'université, insertion professionnelle, logement, accès aux soins et à la prévention, aux sports et à la culture.

« Des progrès ont déjà été réalisés » mais « on peut faire mieux », a-t-il assuré. Insistant sur l'implication de tous les membres de son gouvernement, il a affirmé qu'aucun ministère, « aucune personne publique », ne peut « se dispenser de participer à l'effort ».

4e plan autisme début 2018

Dans la perspective des jeux Olympiques de Paris en 2024, il a souligné que SNCF Réseau s'est engagé à investir 870 millions d'euros dans l'accessibilité des transports. Affichant sa volonté d'éviter les ruptures dans les parcours scolaires, le chef du gouvernement a annoncé la création de 250 classes Ulis (unités localisées pour l'inclusion scolaire, au nombre de 8 600 actuellement) dans les lycées pendant le quinquennat.

L'enseignement supérieur mobilisera « 1 000 services civiques dès 2018, et 2 000 dès 2019 », pour faciliter l'intégration des étudiants handicapés.

M. Philippe a estimé que la loi de 1987, qui a instauré l'obligation pour les entreprises publiques et privées d'employer 6% de travailleurs handicapés, n'avait pas donné des résultats satisfaisants. « Nous devons nous interroger sur la pertinence du dispositif et la façon dont on peut relancer l'insertion professionnelle ».

Concernant le logement, il a affiché l'ambition d'« atteindre l'objectif de 100% de logements adaptables » au handicap dans les constructions neuves.

Il a par ailleurs assuré que des budgets seraient fléchés, sous forme de subventions aux collectivités territoriales, pour améliorer l'accessibilité des lieux recevant du public.

NB : le Premier ministre a confirmé qu'un 4e plan autisme serait dévoilé début 2018 et qu'une conférence nationale du handicap se tiendrait en mai 2018.





© Handicap Infos

Les réactions des abonnés  :

alexcala
02/10/2017 11:47:35
L'AAH revalorisée de 100 euros en 2 ans et quand je pense qu'un étranger prenant sa retraite en France et n'ayant jamais travaillé ni cotisé touche 1185 euros que devons nous penser de cela ?


Haut de page
SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page
pratique