COMMUNAUTÉ

SCLÉROSE EN PLAQUES | publié le, 10/07/07

0 réaction

trait

L’accompagnement médico-social dans la sclérose en plaques

Le Point avec Carole Lattaud, Assistante Sociale à la fédération des maladies du système nerveux du groupe hospitalier de la pitié salpêtrière.

Le Point avec Carole Lattaud, Assistante Sociale à la fédération des maladies du système nerveux du groupe hospitalier de la pitié salpêtrière.



La sclérose en plaques est une affection neurologique touchant fréquemment le sujet jeune et dont l’évolution est difficilement prévisible.

Les symptômes de la maladie sont multiples et retentissent sur l’ensemble de la vie quotidienne de la personne. Ceux-ci se manifestent par notamment des troubles de la motricité, des troubles sensitifs, des troubles de la vision, ou encore des troubles génito-urinaires.

Un symptôme important de la sclérose en plaques est la grande fatigabilité ressentie par le patient

Cette fatigue fait partie intégrante de la maladie au même titre que les autres signes cliniques et ne doit pas être négligée. Pour un patient atteint de SEP, il est difficile de prévoir l’évolution de sa maladie (nombre de poussées, type d’atteinte, âge de début, et évolution des déficits).

C’est la raison pour laquelle une prise en charge médico-sociale adaptée à son évolution doit être recommandée. En effet, chaque patient est unique et chaque situation médico-sociale singulière. Face à toutes ces incertitudes, les angoisses du patient liées à son devenir sont souvent fréquentes des l’annonce du diagnostic.

Les conséquences de ce diagnostic vont atteindre l’ensemble de la vie de la personne au plan personnel, professionnel, familial, psychologique. C’est pourquoi, une réévaluation permanente de la situation globale du patient est indispensable.

Dans cette perspective, le « temps de cheminement et d’acceptation » doit être respecté par l’assistant(e) de service social amené(e) à accompagner le patient dans ses démarches.

Devant la multitude de formes que prend la sclérose en plaques, et les « handicaps » qui en sont directement les conséquences, un accompagnement médico-social par des professionnels est indispensable. C’est cette mission d’accompagnement multidisciplinaire qui va rendre possible le soutien du patient dans l’élaboration et la mise en œuvre de son projet de vie.

Enfin, la complexité et la variété de la législation portant sur le domaine du « handicap », les différents dispositifs sociaux et autres multiples régimes dont relève la personne, rendent nécessaire une prise en charge spécialisée. Cette dernière ayant pour objectif avoué la préservation de la qualité de vie de la personne et de son autonomie.



© Carole Lattaud, assistante sociale à la Fédération des Maladies du Système Nerveux du Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel