COMMUNAUTÉ

CULTURE | article publié le, 10/05/16

0 réaction

trait

Lancement de l'accompagnement individuel et gratuit au Petit Palais pour le public en situation de handicap

La situation de mobilité réduite ou de déficience visuelle amène trop souvent à se sentir condamné, prisonnier de son mal, et exclu.

La situation de mobilité réduite ou de déficience visuelle amène trop souvent à se sentir condamné, prisonnier de son mal, et exclu.



Action Passeraile et le Musée Petit Palais proposent un accompagnement individuel à la demande et gratuit pour tous les visiteurs en situation de handicap à partir du 12 mai 2016.

Cet accompagnement pourra avoir lieu tous les jours de la semaine, de 10h à 17h (sauf le lundi, jour de fermeture du musée), sur simple appel téléphonique, (avec un délai minimum de 24 heures en semaine et 48h le week-end) au : 01 43 41 70 67.

Les guides sont formés :

A l’accompagnement par Action Passeraile et Action Handicap France pour chaque type de handicap (moteur, visuel, auditif, mental, psychique),

Aux déplacements accessibles pour les différents types de handicap par le musée Petit Palais.

A propos d'Action Passeraile :

L’association a été créée en juin 2003 à la suite d’un constat :
La situation de mobilité réduite ou de déficience visuelle amène trop souvent à se sentir condamné, prisonnier de son mal, et exclu : sans l’intervention d’une tierce personne et sans les moyens de la rémunérer, des centaines de milliers de personnes vivent enfermées à domicile une fois les besoins vitaux effectués (repas, toilettes, soins infirmiers).

L’accès à la culture reste compliqué pour les personnes non autonomes dans leurs déplacements car pour elles, même les visites en groupe ne sont pas envisageables. Elles représentent 32 % de la population handicapée de moins de 60 ans en Ile-de-France, et 45 % des plus de 60 ans (cf. « Enquête sur la mobilité des personnes handicapées » OMNIL 2015).

Pour les personnes avec une autonomie suffisante, les contraintes peuvent se révéler compliquées : prévision 2 ou 3 semaines en amont, risque d’annulation, horaires imposés, etc. Par ailleurs, le fait de devoir s’intégrer systématiquement à un groupe pour ses activités de culture et de loisirs, a pour effet de renforcer l’idée qu’on appartient à un « monde à part ».

La possibilité de venir en toute autonomie correspond à un véritable besoin, à une demande récurrente, et l’accompagnement humain est une nécessité pour une véritable accessibilité.

EN SAVOIR + :
www.action-passeraile.fr


© Handicap Infos - source : communiqué de presse

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel