COMMUNAUTÉ

VACANCES | 31/01/08 20:47

0 réaction

trait

Vacances pour les personnes handicapées

Savoir ce dont on a envie et bien préparer ses vacances, c’est déjà les réussir !

Savoir ce dont on a envie et bien préparer ses vacances, c’est déjà les réussir !



De nombreuses associations sont prêtes à répondre à vos questions et proposent des solutions adaptées aux différents types de handicap.

La loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, applicable depuis le 1er janvier 2006, donne dix ans aux opérateurs concernés pour permettre l’accessibilité aux personnes handicapées, des transports, des hébergements, des sites de loisirs et des équipements publics. Elle crée, par ailleurs, un agrément spécifique pour les centres de vacances pour personnes handicapées. Cette loi représente l’une des priorités politiques des pouvoirs publics.

Pour en savoir + : consultez le site www.handicap.gouv.fr

Un nouvel agrément « vacances adaptées organisées»

Il existe dorénavant un moyen de contrôle des établissements proposant des séjours de vacances pour personnes handicapées. Selon la loi du 11 février 2005 : “Toute personne physique ou morale qui organise, en les réalisant ou en les faisant réaliser, des activités de vacances avec hébergement d’une durée supérieure à cinq jours, destinées spécifiquement à des groupes constitués de personnes handicapées majeures, doit bénéficier d’un agrément « Vacances adaptées organisées »”. Cet agrément, dont les conditions et les modalités d’attribution et de retrait sont fixées par décret, est accordé par le préfet de région. Si les activités proposées relèvent du champ d’application de la loi du 13 juillet 1992, fixant les conditions d’exercice des activités relatives à l’organisation et à la vente de voyages et de séjours, le professionnel qui les organise doit, en outre, être titulaire de l’autorisation administrative prévue par la règlementation.

Voir liste « les organismes de référence » du carnet d’adresses.

Le label « Tourisme et handicap »

Le label  Tourisme et handicap

Le label « Tourisme et handicap »

Il permet d’obtenir une information fiable sur l’accessibilité des sites et des équipements touristiques. Accordé pour un, deux, trois ou quatre handicaps (moteur, visuel, auditif, mental) auquel est associé un pictogramme particulier, il est attribué pour une durée maximale de cinq ans, renouvelable après contrôle du maintien des critères d’accueil et d’accessibilité. Tous les professionnels du tourisme et prestataires de services peuvent demander à être labellisés par l’association « Tourisme et Handicap ».

Voir liste « Les associations adhérentes à la charte d’accueil » du carnet d’adresse, les structures qui adhérent au label et la charte qui lui est associée, ainsi que le site Internet :

www.franceguide.com


Faites le plein d’informations avant de vous décider. Consultez les sites Internet des principales associations, leurs catalogues ou interrogez-les directement.

Activités sportives, culturelles, artistiques, croisières fluviales, découverte d’une région de France, circuits à l’étranger, de nombreux organismes proposent des séjours adaptés pour enfants ou adultes handicapés. La connaissance approfondie des handicaps des personnes accueillies, une organisation sans faille, des locaux adaptés et du personnel bien formé, telles sont les conditions d’un séjour réussi. De même, mieux vaut penser à contracter une assurance avant de partir.

Les assurances

Les assurances

Les risques couverts par l’assurance proposée par les voyagistes sont généralement la responsabilité civile, les dommages matériels ou corporels, l’assurance annulation, la perte de bagages, le rapatriement. Mais sachez que le voyagiste ne peut vous imposer l’achat d’une assurance. Le consommateur est d’ailleurs souvent déjà protégé par son assurance responsabilité civile ou par les assurances liées à l’emploi de sa carte de paiement. Pour plus d’informations, cf. fiche ACTUEL-Cidj Préparer son voyage en France et à l’étranger n° 7.41. Par ailleurs, il existe un contrat « responsabilité civile, vie privée d’adultes handicapés ». Il garantit, en plus des activités de la vie privée de l’assuré, le risque d’incendie et de dommages aux biens des familles d’accueil agréées. Il comporte en plus une assistance juridique en cas de contentieux. Pour tout renseignement d’ordre général concernant les assurances, vous pouvez vous adresser au Centre de documentation et d’information de l’assurance (CDIA), voir liste « les organismes de référence » du carnet d’adresses.


Organismes spécialisés

Plusieurs associations fédèrent des centres de vacances spécialisés dans l’accueil des personnes handicapées. Pour connaître les coordonnées de ces organismes, voir liste « les organismes de référence » du carnet d’adresses.

L’APAJH
L’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) dispose d’un service vacances qui propose des séjours dans des centres spécialisés ou non. L’APAJH publie deux catalogues annuels.

Le CNLTA
Le Conseil national des loisirs et du tourisme adaptés (CNLTA) a pour mission de favoriser l’accès des personnes handicapées aux loisirs et de faire progresser le secteur du tourisme adapté. Il vise au développement d’un partenariat actif entre les promoteurs de voyages, de vacances, de loisirs, et les associations d’usagers pour développer des vacances de qualité. Le CNLTA fait en sorte qu’un maximum d’informations, de services et d’accompagnement soit offert aux usagers handicapés.

Préparer

L’UNAPEI
L’Union nationale des associations de parents et amis de personnes handicapées mentales (UNAPEI) donne des informations et conseils sur les organismes de vacances. Elle édite un annuaire des séjours ou activités individuelles et collectives, adaptées ou intégrées en milieu ordinaire (vacances, sport, loisirs, expression artistique, accès à la culture).

L’UNAHL
L’Union nationale pour l’accès des handicapés aux loisirs (UNAHL) fédère une vingtaine d’associations. Elle fournit informations et conseils sur tout ce qui concerne la réglementation des lieux de vacances pour handicapés. L’UNHAL a initié le « fonds d’aide individualisé » qui consiste à obtenir des collectivités locales (mairies, conseils généraux) une participation aux frais de séjours pour personnes handicapées.

Transport, hébergement, assistance… Pour vous aider à régler l’addition, voici à qui s’adresser.

Les vacances coûtent cher. Des aides financières existent notamment sous forme de bons vacances, de chèques vacances. Elles sont attribuées, la plupart du temps, en fonction des ressources financières. Il n’existe pas d’aide spécifique pour les personnes handicapées.

Fonds d’aide individualisé

Toutefois, l’UNHAL a initié le fonds d’aide individualisé qui permet d’obtenir une participation des collectivités locales. Ce fonds prend en charge le surcoût financier entraîné par le handicap, soit environ la moitié du coût total. Renseignezvous auprès de l’organisme de vacances pour savoir s’il est possible d’en bénéficier.


Les aides financières

Les bons vacances des CAF
Les caisses d’allocations familiales accordent aux familles allocataires, en fonction de leurs ressources, des « bons vacances » dont le montant varie suivant le type de séjour, sa durée et les revenus de la famille. Ces bons peuvent être utilisés pour des vacances collectives (colonies, camps, placements familiaux, maisons familiales de vacances, villages de vacances, séjours linguistiques, gîtes familiaux et gîtes ruraux) ou pour des vacances individuelles (hôtels, locations, résidences secondaires, campings, séjours chez des parents, des amis…). L’aide accordée est versée soit directement à l’organisme pour des séjours collectifs, soit à la famille pour des séjours individuels. renseignez-vous auprès de votre CAF...

BON À SAVOIR  : Les services de l’APAJH...

Afin de mieux répondre aux attentes des personnes en situation de handicap et de leur famille, l’APAJH propose des services d’information, de conseil et d’assistance. Parmi eux « Handicap Assistance » notamment offre des consultations juridiques et des conseils personnalisés. N° vert : 0 810 81 84 12, les lundi et jeudi matin de 9 h 30 à 12 h, rubrique spécifique de questions/réponses sur le www.apajh.org



Les chèques vacances
L’employeur ou un organisme à caractère social (centre communal d’action sociale, CAF, DDASS…) disposent d’un moyen original pour vous aider à partir : le chèque vacances. Il sert de paiement pour les dépenses effectuées en France pendant les vacances. Il peut être utilisé pour le transport, l’hébergement, les repas et les activités de loisirs proposés par des transporteurs, voyagistes, hôtels, restaurants, campings. Informez-vous auprès de votre entreprise ou des organismes sociaux dont vous relevez, ou auprès de l’Agence nationale pour les chèques vacances (ANCV).

Voir « les organismes de référence » du carnet d’adresses.


Les autres dispositifs
En dehors des bons vacances, la caisse d’allocations familiales (CAF) peut accorder des aides complémentaires aux familles en difficulté sous forme de prêts sans intérêts ou de fonds de secours. Les centres communaux d’action sociale (CCAS) accordent des aides en fonction de l’enquête réalisée par l’assistante sociale. Des aides financières peuvent être attribuées par les conseils généraux ; elles entrent dans le cadre du complément départemental de ressources. Enfin, des associations telles que la Fondation de France, le Secours populaire ou le Secours catholique peuvent aider les personnes handicapées les plus démunies à partir en vacances.

Voir « les organismes de référence » du carnet d’adresses.

Voyager sans souci

Voici quelques recommandations pour vous éviter des contretemps lorsque vous envisagez de prendre le train ou l’avion.

Partir en vacances suppose de recourir à des moyens de transport, et ce n’est pas toujours aisé pour les personnes handicapées tant les avions, trains et autres moyens de transport leur sont souvent peu accessibles. Aussi est-il conseillé de signaler son handicap dès la réservation, afin de connaître les possibilités d’accueil mises en oeuvre par les transporteurs. Contacter le Comité de liaison pour l’accessibilité des transports et du cadre bâti (www.coliac.cnt.fr). Le COLIAC informe les personnes handicapées sur l’accessibilité des transports, de la voirie, du logement et des infrastructures de tourisme.

voir « les organismes de référence » du carnet d’adresses.


Prendre le train…

Prendre le train…

Prendre le train…

Le système de réservation sur Internet de la SNCF intègre les tarifs spécifiques applicables aux titulaires de carte d’invalidité (réduction, surclassement et accompagnateur gratuit en fonction du taux d’invalidité et de la mention). Une rubrique spécifique est dédiée aux voyageurs handicapés, elle reprend notamment les informations du Guide du voyageur à mobilité réduite. En pratique, sachez que si vous avez besoin d’une assistance pour l’accès, la montée ou la descente du train, vous devez en informer la SNCF lors de la réservation (il est recommandé de réserver son billet). La SNCF prévient alors la gare de départ et d’arrivée afin que toutes les dispositions soient prises pour vous accueillir. Plus de trois cents gares disposent d’équipements adaptés. Dans chaque train, il existe des chaises-transferts. Les trains corail et TGV disposent d’un espace réservé aux personnes en fauteuil roulant. Dans tous les trains, vous pouvez bénéficier de l’assistance d’un personnel d’accompagnement. Vous pouvez aussi demander une prise en charge de vos bagages de porte à porte en appelant le : 0 825 845 845. Pour plus d’informations, la SNCF met à votre disposition un numéro vert « Accessibilité service » : 0 800 15 47 53 ainsi que le Guide du voyageur à mobilité réduite que l’on peut se procurer gratuitement dans les gares.

...ou l’avion

...ou l’avion

...ou l’avion

Des services adaptés peuvent vous être proposés lorsque vous prenez l’avion. Pour cela, il est important lors de la réservation de signaler avec précision la nature de votre handicap et le degré d’assistance requise. Ces indications transmises à la compagnie faciliteront la mise en place des services indispensables dès l’arrivée à l’aéroport. Vous pouvez bénéficier de moyens d’assistance tant pour l’embarquement que le débarquement ainsi que durant le vol. De plus en plus d’avions sont équipés de sièges spécifiques avec accoudoirs relevables et de toilettes accessibles. Pour plus d’informations, on peut se procurer gratuitement dans les aérogares, le Guide du passager à mobilité réduite qui contient des renseignements pratiques sur les différentes étapes du voyage et sa préparation. En outre, on peut consulter le Guide de l’accessibilité des aéroports français. Ce guide répertorie tous les aéroports et aérodromes de France métropolitaine et d’outre-mer. Une note est attribuée à chaque aéroport en fonction de ses aménagements. Ce guide est destiné essentiellement aux professionnels mais vous pourrez le consulter dans la plupart des agences de voyages.

BON À SAVOIR  : Les services Air France...

Au départ de la France métropolitaine et des départements d’outremer (Réunion, Guadeloupe, Martinique et Guyane), les réservations pour les personnes handicapées se font directement auprès du service dédié «Saphir » au numéro spécial 0 820 01 24 24. Ce service est gratuit !


Louer un véhicule adapté


Louer un véhicule adapté

Louer un véhicule adapté

Certaines compagnies proposent aux personnes à mobilité réduite la location de véhicules spécialement équipés. C’est le cas d’Europcar dont les véhicules sont disponibles dans les aéroports de Paris, Nice, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Strasbourg et Lille. On peut réserver au 0 825 358 358 ou s’informer au 0 825 883 166. Un autre organisme, LVEA, assure la location de véhicules adaptés mais aussi de véhicules pouvant transporter des personnes en fauteuil roulant. Contacter LVEA au 04 42 93 54 59.

RAPPEL  : LES CARNETS D'ADRESSES DES ASSOCIATIONS

© Handicap Infos

Les réactions des abonnés  :

kerno
01/06/2009 18:15:29
regarde la: http://www.a-gites.com/siteweb8472/


mtavi
05/08/2008 10:56:34
Je cherche un lieu de vacances pr mon ami qui est paraplégique à la suite d'un accident de travail et moi meme dans le sud de la france. Si vous avez deja tester des lieux adaptés et sympa merci de m'envoyer un message.


Haut de page
handi-hotel