` Le stylo numérique pour détecter Alzheimer et Parkinson | Handicap Infos

COMMUNAUTÉ

RECHERCHE | 18/08/15 08:09

1 réaction

trait

Le stylo numérique pour détecter Alzheimer et Parkinson

Un nouveau type de test voit donc le jour, tout simplement nommé digital Clock Drawing Test (dCDT),
 le test numérique de l´horloge.

Un nouveau type de test voit donc le jour, tout simplement nommé digital Clock Drawing Test (dCDT), le test numérique de l'horloge.



Les chercheurs du MIT, Massachusetts Institute of Technology, ont rédigé un rapport sur la détection des maladies neurodégénératives, qui pourrait être améliorée par l'utilisation d'un stylo numérique lors des différents tests. L'un d'entre, le Clock Drawing Test (CDT), consiste à demander aux individus de dessiner une horloge : le croquis est particulièrement révélateur, mais seulement lorsque la personne est déjà très affectée. L'utilisation d'un stylo numérique, qui envoie des données à un ordinateur, permettrait d'améliorer la prévention de la maladie, plutôt que le simple diagnostic.

Dans le cas d'Alzheimer, la perte des neurones survient en moyenne une décennie avant que les premiers effets ne se manifestent, signalent les chercheurs à l'origine du rapport. Ainsi, le test de l'horloge à dessiner se révèle efficace dans certains cas, mais il dépend essentiellement des capacités de jugement d'un médecin, et de son aptitude à détecter des anomalies parfois très discrètes. De plus, les dessins sont généralement examinés finalisés, alors que le processus importe autant que le résultat.

Un nouveau type de test voit donc le jour, tout simplement nommé digital Clock Drawing Test (dCDT), le test numérique de l'horloge. En collaboration avec le Lahey Hospital & Medical Center, le MIT a travaillé à l'élaboration d'un programme d'analyse poussé, à partir de 2600 dessins, réalisés dans les 9 dernières années. « Ces exemples nous permettent de calibrer la prédiction réalisée à partir de chaque partie du dessin », affirme William Souillard-Mandar, principal auteur du rapport.

Ainsi, des différences apparaissent avant même le dessin : Alzheimer conduira les patients à réfléchir longtemps avant le tracé, quand Parkinson donne lieu à des dessins plus petits, réclamant bien plus de temps et d'efforts. Et l'enregistrement précis des tracés par le stylo numérique permet de détecter d'infimes variations, qui faciliteraient une prévention plus efficace.

Outre le gain en matière de santé publique, la réalisation du dCDT allégerait également le temps nécessaire au diagnostic : les développeurs de la société VoiceBox Technologies, qui a participé aux études, souhaitent à présent concevoir des équipements plus mobiles pour les hôpitaux et autres structures qui manquent de neurologues.

© Handicap Infos - source : communiqué de presse

Les réactions des abonnés  :

maladiecorpslewy
11/11/2015 09:41:25
Toutes les initiatives de recherche sont encouragentes. La détection des maladies apparentées à Parkinson et à Alzheimer est cruciale pour éviter les mauvais traitements en particulier , l'utilisation de neuroleptique. La démence à corps de Léwy fait partie de l'ensemble de ses maladies. Elle touche 200 000 personnes et 30% uniquement serait détecté uniquement de leur vivant. En tant qu'aidants, nous essayons de rassembler les informations pour les échanger sur le site : www.maladiecorpslewy.fr


SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel