` SEP. Ottawa met la théorie controversée du Dr Zamboni à l'essai | Handicap Infos

COMMUNAUTÉ

RECHERCHE | 19/04/12 09:33

0 réaction

trait

SEP. Ottawa met la théorie controversée du Dr Zamboni à l'essai

SEP. Ottawa met la théorie controversée du Dr Zamboni à l´essai.

Un essai clinique de phase 1 et 2 sur l'insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique.



Le gouvernement fédéral annonce qu'il a choisi un projet de recherche et une équipe de chercheurs pour tester le traitement de la sclérose en plaques pratiqué par le Dr Zamboni.

Dans un communiqué publié mercredi, la ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, a expliqué que ce projet de recherche a été choisi au terme d'un « rigoureux processus d'évaluation par les pairs ».

Les chercheurs affectés aux projets auront pour mandat de mener un essai clinique de phase 1 et 2 sur l'insuffisance veineuse céphalorachidienne chronique (IVCC) chez les personnes atteintes de sclérose en plaques.

Cet essai, qui sera financé par Ottawa et la Société canadienne de la sclérose en plaques, vise en premier lieu à déterminer la sécurité du traitement du Dr Zamboni, appelé angioplastie veineuse. La technique consiste à élargir les vaisseaux sanguins cervicaux qui irriguent le système nerveux central des patients.

Les chercheurs évalueront également les résultats de cette intervention sur les patients qui la subissent. Compte tenu de la sensibilité du sujet, les chercheurs devront recevoir l'approbation du comité d'éthique de la recherche (CER) des établissements de santé où seront menés les essais cliniques avant de procéder.

C'est seulement après la réception de cette approbation que des fonds seront dégagés et que les essais pourront être entrepris, précise le communiqué des Instituts de recherche en santé du Canada.

Par ailleurs, pour garantir l'indépendance des CER, le nom des chercheurs et des établissements concernés ne seront divulgués qu'une fois que les CER auront accordé leur autorisation.

Une théorie controversée

Ce traitement de la sclérose en plaques développé par le médecin italien Paolo Zamboni est l'objet d'une controverse dans le milieu scientifique. D'après le médecin italien, la maladie serait due à une perturbation de la circulation sanguine, alors que, par consensus, la communauté médicale la considère plutôt comme une maladie neurologique auto-immune.

Le Dr Zamboni avait suscité une vague d'espoir il y a trois ans en annonçant avoir mis au point un traitement qui ouvrait la porte à la guérison de certaines personnes atteintes de sclérose en plaques. Le médecin affirmait alors qu'une simple angioplastie permettant le rétablissement de la circulation sanguine pouvait améliorer la condition des patients.

De nombreux Canadiens atteints de la sclérose en plaques avaient alors demandé que l'intervention soit accessible rapidement afin d'améliorer leur qualité de vie. Certains ont même subi une intervention à l'étranger pour ne plus devoir attendre.

Plusieurs travaux ont depuis été entrepris afin de vérifier l'hypothèse du Dr Zamboni et l'efficacité de son traitement.

La Société canadienne de la sclérose en plaques a quant à elle toujours appelé à la prudence dans ce dossier, malgré l'enthousiasme suscité par le potentiel de la théorie du Dr Zamboni.



© Handicap Infos - source : radio-canada.ca

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel