COMMUNAUTÉ

AÉRONAUTIQUE | publié le, 18/01/17

0 réaction

trait

Safran pour le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés

Aujourd´hui, nous souhaitons voir progresser encore notre taux d´emploi global (4,6 % en 2015) dans l´objectif d´atteindre le taux obligatoire de 6 %. © Gilles Rolle / REA

Aujourd'hui, nous souhaitons voir progresser encore notre taux d'emploi global (4,6 % en 2015) dans l'objectif d'atteindre le taux obligatoire de 6 %. © Gilles Rolle / REA



Actions pour la reconnaissance du handicap, recrutement, intensification des collaborations avec les entreprises du secteur protégé et du secteur adapté… Grâce à une politique volontariste en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, Safran réaffirme ses engagements et vise l'exemplarité. Les explications d'Alain Lorgeoux, responsable du département Diversité et RSE.

Pourquoi Safran s'est-il doté d'une politique Handicap ?

Cette décision s'inscrit dans le prolongement de l'accord en faveur de l'insertion et du maintien dans l'emploi des personnes handicapées dans le Groupe, signé pour la période 2015-2017. Portée au plus haut niveau, notre politique Handicap formalise les principaux engagements pris par Safran. Elle réaffirme notre volonté de promouvoir une politique solidaire au sein du Groupe, et de mener davantage d'actions en faveur de l'intégration du handicap, comme par exemple le recrutement de salariés porteurs de handicap. Pour Safran, il est question d'ouverture, d'intégration et de confiance, trois valeurs fondamentales de sa responsabilité d'employeur.

Parmi les actions mises en place en faveur de l'emploi, pouvez-vous nous en citer une en particulier ?

En France, un salarié sur deux, absent pendant six mois consécutifs pour cause de maladie ou de situation de handicap, ne reprend jamais le chemin de l'entreprise. Je suis persuadé que ce n'est pas une fatalité : il suffit d'anticiper le plus possible la reprise d'activité. Nous avons ainsi décidé de généraliser les cellules de maintien dans l'emploi, déjà présentes dans plus de 70 établissements, à l'ensemble des sociétés du Groupe. Elles ont pour mission d'envisager toutes les mesures permettant un retour au travail dans les meilleures conditions (aménagement de poste ou accompagnement pour la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé).

Safran s'est-il fixé d'autres objectifs ?

Oui, dont trois sont particulièrement importants. Tout d'abord, maintenir le niveau de recrutement de personnes en situation de handicap, qu'il s'agisse de CDI, de CDD, d'alternance ou de stage. Ensuite, obtenir la norme AFNOR « organisme handi-accueillant » pour douze établissements d'ici à fin 2017. Et enfin, développer l'emploi indirect en intensifiant les collaborations avec les entreprises du secteur protégé ou du secteur adapté (SPSA). A cet égard, nous avons commencé à travailler avec l'Association des paralysés de France pour voir quelles prestations pourraient lui être confiées. Notre ambition étant de réaliser avec les entreprises du SPSA un volume d'activité de 8 millions d'euros à la fin de l'année prochaine.

Aujourd'hui, nous souhaitons voir progresser encore notre taux d'emploi global (4,6 % en 2015) dans l'objectif d'atteindre le taux obligatoire de 6 %.

Un réseau moteur

Pour faire progresser l'intégration du handicap dans le Groupe, le département Diversité et RSE s'appuie sur un réseau d'environ 90 correspondants et référents « diversité / handicap ». Agissant dans les sociétés et leurs établissements, ils en sont les relais opérationnels mais aussi de véritables forces de propositions et d'initiatives. Mis en place en 2008, ce réseau, qui s'est rapidement étoffé et professionnalisé, a joué un rôle clé dans la sensibilisation et la mobilisation des collaborateurs sur la question du handicap.



© Handicap Infos - source : Safran Aérocontact

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel