COMMUNAUTÉ

CITOYENNETÉ | publié le, 06/04/17

0 réaction

trait

LADAPT interpelle les candidats aux Présidentielles. Quelle place pour le handicap dans leur programme ?

Les Français attendent un réel engagement de la part des politiques.

Les Français attendent un réel engagement de la part des politiques.



1 Français sur 2 pourrait orienter son vote selon la position d’un candidat sur la question du handicap ! Ils sont d’ailleurs une large majorité à penser que cette question n’apparaîtra pas dans les programmes des candidats, 84 %. Enfin, alors que ce quinquennat a été marqué par une augmentation de 46% du nombre de demandeurs d’emploi handicapés, 41% des Français jugent que les actions en faveur des personnes handicapées n’ont pas de couleur politique.

Les Français attendent un réel engagement de la part des politiques

72% des Français considèrent que favoriser l’insertion des personnes en situation de handicap est une mesure d’égalité et 18% d’entre eux estiment que les pouvoirs publics s’en occupent suffisamment.

La ratification par la France en 2010 de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées – CIDPH – et la loi du 11 février 2005 sur l’égalité des chances n’ont pas permis de franchir suffisamment d’étapes. 40% des Français estiment même que cette loi ne sera jamais intégralement appliquée et pour ceux qui pensent qu’elle le sera un jour, ils estiment à 12 ans le délai d’application (Sondage Opinion Way réalisé pour LADAPT sur un échantillon représentatif de 1 002 personnes en octobre 2016).

L'association rappelle que les droits des personnes handicapées sont bafoués

Elle déplore que l’exercice de la citoyenneté de ces personnes ne constitue pas un enjeu pour les politiques, et profite des élections présidentielles pour exhorter les candidats à inscrire dans leur programme le respect des lois relatives au handicap, afin que les droits fondamentaux de ces personnes soient respectés. « Voter des lois ne suffit pas : il faut les appliquer ! Dignité, travail, ressources, habitat, emploi, éducation, mobilité...forment les socles des droits fondamentaux dont tout citoyen a le droit de se prévaloir. Chaque candidat doit tenir ses engagements et appliquer ses promesses de campagne. Il est urgent de faire bouger les lignes et de faire émerger une société plus solidaire et inclusive. » martèle Éric Blanchet, Directeur Général de LADAPT.

LADAPT a déployé un dispositif complet pour interpeller les candidats

1. Des questions fortes - depuis le 20 mars dernier
Sous formes de 9 vignettes vidéo et déclinées sur les réseaux sociaux, les candidats seront interpellés via des questions fortes, posées par les principales intéressées : les personnes en situation de handicap.

2. #KillLaBetise : la campagne d’interpellation de l'association
Avec la diffusion de deux vidéos (« Le pouvoir » et « Le bureau de vote ») et des affiches en lien avec les élections, la campagne #KillLaBetise illustrera de manière forte, ce dispositif.

3. Les résultats exclusifs du sondage « Les préjugés des Français face au handicap »
Réalisé par Opinion Way pour LADAPT, ce sondage livre des éléments de compréhension sur l’enjeu de la prise en compte du handicap en politique.

4. Un hastag commun
L’ensemble du dispositif sera relayé sous un hastag commun : #Touscitoyens

EN SAVOIR + :
www.ladapt.net


© Handicap Infos - source : communiqué de presse

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel