COMMUNAUTÉ

HIGH TECH | publié le, 05/03/17

0 réaction

trait

Domotique et handicap : une sélection de cinq objets des plus utiles

Plusieurs projets de fauteuils roulants intelligents sont à l’heure actuelle en déplacement.

Plusieurs projets de fauteuils roulants intelligents sont à l’heure actuelle en déplacement.



L’avenir de la santé passe sans doute par les objets connectés. Ceux-ci permettent d’apporter de nombreuses solutions, d’accompagner les malades au quotidien ou même de nous aider à rester en bonne santé. Mais, dans certains cas, la science ne suffit pas. Il est déjà trop tard ou bien la médecine ne peut rien faire. 12 millions de personnes en France souffrent d’un type de handicap. Celui-ci peut-être moteur, mais il peut aussi s’agir d’un problème sensoriel (surdité, cécité…). D’autres types d’accompagnement peuvent alors aider. Parmi eux, la maison domotique se trouve au premier plan. Comment accompagner une personne souffrant de handicap dans son intimité, dans sa vie quotidienne ? Découvrez cinq objets susceptibles de pouvoir vous aider.

Le fauteuil roulant intelligent

On parle beaucoup des voitures intelligentes. Mais pour certaines personnes, la première problématique pour se déplacer est celle du fauteuil roulant. Encombrant, il peut être parfois peu facile à manier. Certaines personnes peuvent d’ailleurs êtres dans l’incapacité de le bouger elles-même, perdant alors toute autonomie.

Plusieurs projets de fauteuils roulants intelligents sont à l’heure actuelle en déplacement. Le plus « excitant » est sans aucun doute le « Connected Wheelchair » développé par Intel en partenariat avec le physicien Stephen Hawking. Encore au stade du prototype, il est capable de mémoriser les trajets de son utilisateur et de lui indiquer des informations sur l’accessibilité des lieux alentours. Le plus intéressant est qu’il peut aussi faire un suivi médical en temps réel. Il peut contrôler l’activité cardiaque, la température du malade et de prévenir les secours en cas de besoin.

On peut aussi penser au Neuromoov. Ce fauteuil développé par les ingénieurs de l’école ESME Sudria peut se déplacer grâce à la pensée. Science-fiction ? Non. Il utilise les ondes cérébrales et les mouvements des yeux. Ceux-ci sont détectés par un casque EEG placé sur la tête de son utilisateur.

La serrure domotique réduit le handicap

Prenons l’exemple de la serrure mais cette logique est applicable à l’ensemble des appareils domotiques de la maison. Grâce à un hub domotique et à la construction de scénarios, il devient très facilement possible de gérer l’éclairage , le chauffage, la programmation de l’électroménager ou encore l’automatisation de l’ouverture des volets et des stores etc.

L’avantage d’une serrure connectée, c’est qu’elle allie l’automatisation et la sécurité. D’un simple regard sur le smartphone, il devient alors possible de savoir qui est à la porte et d’ouvrir à distance. De quoi simplifier les choses pour les personnes souffrant de handicap moteur ou de surdité. Ils peuvent ainsi être avertis automatiquement grâce à leur téléphone que quelqu’un se trouve à la porte.

Le distributeur de médicaments

Penser à prendre ses médicaments et son traitement peut parfois être une question de vie ou de mort. Quand on se retrouve en situation de handicap, c’est une contrainte qui vient s’ajouter aux autres. C’est pour tenter de résoudre ce problème que des objets connectés commencent à surfer sur cette vague. Parmi eux, Pillo. Ce robot qui vous reconnaît à la voix et à la vue. Il vous aide à vous souvenir des médicaments que vous devez prendre, peut répondre à vos questions de santé et surtout peut vous mettre en relation avec un médecin.

Le robot interactif de Leka

Le robot compagnon Leka est prévu pour aider les enfants autistes et leurs familles. 650 000 personnes seraient touchés par cette maladie en France selon les spécialistes. On sait qu’il est possible de faire de grands progrès si elle est prise en compte dès l’enfance. C’est là qu’intervient Leka. Un enfant autiste voit ses stimulations sensorielles être décuplées et cela peut lui donner des difficultés à appréhender son environnement. Le robot utilise donc les techniques généralement utilisées par des médecins : renforcer ses sens, un par un. Il intervient donc avec des lumières, des musiques ou encore des vibrations. Simple et interactif il permet aux enfants de se développer dans un environnement stable. Il permet aussi d’accompagner les parents en les mettant en relation avec des spécialistes de santé. Il est encore possible de le pré-commander sur Indiegogo. Comptez environ 490 euros et une livraison en début d’année prochaine.

Un bracelet de télésurveillance

C’est l’accessoire le plus évident mais aussi le plus indispensable dans la domotique pour les personnes handicapées. Il est nécessaire tout autant pour une personne handicapée que pour une personne âgée. C’est la clé pour favoriser le maintien à domicile tout en évitant de prendre des risques non nécessaires. D’une simple pression, il est possible de prévenir les secours, ses proches… Il existe sous forme de bracelet (peut être intégré à une smartwatch) mais aussi de simple médaillon, se révélant alors plus discret. La plupart des modèles sont étanches pour qu’il n’y ait pas besoin de le retirer au moment de la toilette. Parmi les fonctions basiques, vérifiez s’il intègre notamment un détecteur de chute qui permet de déclencher automatiquement une alarme.

Certains modèles permettent aussi de répondre au téléphone d’une simple pression, il devrait bientôt être possible de le connecter à l’ouverture d’une porte par exemple. Comptez en moyenne 100 euros pour le bracelet et son boîtier récepteur.

© Handicap Infos - source : Laurent David - Objetconnecte

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel