` 1 Français sur 10 est touché par la solitude... Comment lutter contre ce fléau ? | Handicap Infos

COMMUNAUTÉ

SOCIÉTÉ | 19/12/16 13:48

0 réaction

trait

1 Français sur 10 est touché par la solitude... Comment lutter contre ce fléau ?

Alice ressemble à n´importe quelle adolescente.

Alice ressemble à n'importe quelle adolescente.



En 2016, en France, 1 personne sur 10 souffre de solitude. Et ce chiffre est en constante progression... La solitude est un fléau qui peut toucher n'importe qui, peu importe l'âge ou la catégorie sociale. Dans ce contexte, l'association Astrée reconnue d'utilité publique, accompagne depuis presque 30 ans ces nombreux Français pour sortir de l'isolement.

Elle forme et encadre 400 bénévoles qui œuvrent dans l'ombre pour les aider avec bienveillance, empathie et authenticité. 11 lieux d'écoute et d'accompagnement existent sur toute la France. Face aux accidents de la vie tels que la perte d'emploi, le décès d'un proche, une séparation... auxquels chacun est un jour exposé, il n'est pas toujours évident de trouver une oreille attentive. C'est pourquoi Astrée s'emploie à lutter contre la solitude quels qu'en soient la cause et le lieu en lançant une campagne de sensibilisation.

Lancée en novembre 2016, cette campagne est aujourd'hui mise en évidence par l'étude réalisée par le Credoc pour la Fondation de France, publiée en décembre 2016, et qui fait état des situations dramatiques rencontrées par plus de 5 millions de Français.

"Alice(s)", le court métrage qui met en lumière une situation qui se vit dans l'ombre

Julien Rotterman, le Directeur de création de l'agence FCB Paris, confie s'être inspiré de sa propre histoire pour écrire le scénario avec Coralie Protat. Lui aussi a connu la solitude à l'adolescence. Lui aussi a tout fait pour cacher cette réalité à son entourage.
Il souligne :"Dans notre société du paraître, il est difficile d’assumer cela, de ne pas en avoir honte."

Alice ressemble à n'importe quelle adolescente. Elle passe son temps au téléphone ou à surfer sur les réseaux sociaux via sa tablette. Elle se chamaille d'ailleurs là- dessus avec sa mère, dont elle est très proche mais qui ne devine pas l'ampleur du mal invisible qui la ronge.

Alice mène une sorte de double vie : sociable en apparence, terriblement seule et triste dans la réalité. Son activité continue sur les réseaux sociaux n'est qu'un leurre. Pourtant, Alice n'ose pas parler, à personne. Parce qu'elle ne connaît pas Astrée ! Ce fil de 9 minutes, riche en émotions et d'une grande justesse, retranscrit les stigmates cachés de ce phénomène trop répandu.

A l i c e (s) - La solitude ne se voit pas, elle se vit



Astrée : Agir partout, à tous âges, pour tous

Astrée est une association reconnue d'utilité publique qui existe depuis 1987. Créée par Gilbert Cotteau, le fondateur de SOS Villages d'Enfants France, elle agit concrètement en restaurant le lien social et/ou en contribuant à son maintien par un accompagnement individualisé spécifique.

Elle offre à tous les Français, quel que soit leur âge ou leur catégorie sociale, une écoute bienveillante et sincère. Tous les bénévoles suivent d'ailleurs une formation obligatoire à l'écoute de 14 heures.

Cette méthode unique d'aide personnalisée vise à briser l'isolement des personnes fragilisées en les laissant s'exprimer sans jugement ni interférence. Il s'agit avant tout de les aider à retrouver la confiance et les forces nécessaires pour conduire leur vie et évoluer vers un mieux-être.

L'association dispose de 11 lieux d'écoute dans toute la France : Paris, Lille, Lyon, St- Etienne, Marseille, Aix-en-Provence, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Rennes.

Plus de 40 000 personnes ont ainsi pu être aidées à sortir de leur solitude. L'association s'engage aussi en réalisant de la prévention dès le plus jeune âge. Elle intervient notamment dans les collèges pour faire naître la solidarité entre élèves et faire comprendre l'importance de l'écoute et de l'ouverture à l'autre.

EN SAVOIR + :
www.astree.asso.fr


© Handicap Infos - source : communiqué de presse

SÉLECTION D'ARTICLES
Haut de page

Se désabonner 

handi-hotel